THORIUM – Empires In The Sun

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

“Empires In The Sun” est le second album de Thorium. Il fait suite à l’éponyme “Thorium”, paru en octobre 2018 chez Empire Records. Pour la sortie de sa nouvelle plaque, le quintette flamand a rejoint les rangs du label batave Freya Records.

Inutile de vous rappeler (mais nous le ferons quand même dans le cas – peu probable – où vous n’auriez pas été attentifs) que Thorium est un groupe Heavy/Power Metal belge, formé en 2016 par Dario Frodo (guitares), Tom Tas (guitares) et Stripe (basse), trois dissidents de la tribu Ostrogoth rejoints, un peu plus tard, par le batteur Louis Van der Linden (23 Acez) et le vocaliste hollandais David Marcelis (Lord VultureBlack Knight [NL]). Les lecteurs assidus de notre feuille de choux digitale connaissent également Dario Frodo et Tom Tas pour leurs nombreuses participations aux œuvres discographiques du groupe progressif Quantum Fantay, ainsi que pour les essais solitaires de Tom Tas parus sous le patronyme d’Entering Polaris.

Un second album est généralement une étape importante dans la carrière d’un groupe. Thorium n’hésite pas à mettre les petits plats dans les grands pour nous convaincre du bienfondé de son existence. Pour ce faire, il emballe ses nouvelles compositions dans un superbe artwork (signé Velio Josto), s’assure les services de quelques invités de marque (NDR : comme, par exemple Arjen Anthony Lucassen (Ayreon, Star One, etc.), Joe Van Audenhove (Evil Invaders)) et fait même appel aux talents de narrateur de l’acteur britannique Norman Eshley sur deux des titres de sa plaque. Pour couronner le tout, il confie le mixage et la mastérisation de ses nouveaux enregistrements à l’oreille magique de Simone Mularoni (DGM, Empyrios, etc.) qui, fidèle à lui-même, propose un rendu sonore haut de gamme, au sein duquel chaque instrument occupe une place de choix.

Tout cela, direz-vous, ce ne sont que fioritures et finitions et la qualité d’un album doit surtout se juger sur les titres qui le compose. De ce côté là, pas de soucis si vous aimez le Heavy/Power Metal pur jus. Thorium délivre ici un album de qualité supérieure constitué de 54 minutes  de cavalcades passionnées et d’envolées épiques qui font tour à tour penser à Helloween, Iron Maiden, Crimson Glory et même, parfois, à Sonata Arctica. L’une des marques de fabrique de Thorium, c’est la précision chirurgicale des joutes de guitares qui opposent Dario Frodo à Tom Tas. Les deux gaillards n’ont pas grand chose à envier aux grands duos de bretteurs de la scène. Mise en avant par le mixage de Mularoni, la basse furibarde de Stripe apporte, elle aussi, une dose d’intensité bienvenue. Quant au chant de David Marcelis, il est tout ce que l’on est en droit d’attendre dans le style : mélodique et passionné.

Sauf retour en force du Covid (et avis contraire des autorités), Thorium se produira le samedi 4 septembre 2021 au Zik-Zak de Ittre. Le rendez-vous est pris.

,
L’album (54’04)

  1. Dreams of Empire [A Pastorale]“ (00’53)
  2. Exquisite” (03’52)
  3. Powder and Arms II” (03’08)
  4. Where Do We Go” (04’34)
  5. More than Meets the Eye” (04’42)
  6. Empires in the Sun” (05’12)
  7. The Old Generation” (04’44)
  8. Winterfall” (05’15)
  9. Itching and Aching [Dead-Eyed Society]” (03’18)
  10. 1302 – The Minstrel [Part I]“ (03’09)
  11. 1302 – The Golden Shadow“ (13’02)
  12. 1302 – The Minstrel [Part II]“ (02’15)

Le groupe :

  • David Marcelis : Chant
  • Tom Tee: Guitares
  • Dario Frodo: Guitares
  • Kurk “Stripe” Lawless: Basse
  • Louis Van der Linden : Batterie, Percussions

thoriumband.com, facebook.com/ThoriumBand

Pays: BE
Freya Records – FYR192885
Sortie: 2021/03/05

Laisser un commentaire

Music In Belgium