TIMELOST – Don’t Remember Me For This

9 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Formation américaine originaire de Philadelphie en Pennsylvanie, Timelost navigue en eaux troubles entre noisy-rock et rock-alternatif avec ça et là, des pincées de grunge ou de post-punk sans oublier des soupçons de heavy et de dream-pop, voilà donc un vaste programme plutôt complexe qui présage d’un résultat sonore et donc musical assez tonitruant mais surtout au premier abord heavy et gras. Avec un démarrage à la fois alternatif et grunge où, un chant typé eighties s’accompagne d’une musique rappelant à la fois la scène rock des années 80 mais aussi en arrière-plan, une atmosphère proche d’un stoner-rock mais aussi finalement de la scène noisy-rock. Le tout saupoudré de relents Post ce qui rend l’analyse encore plus complexe d’autant plus que, l’on perçoit aussi des sonorités des seventies, le tout proposant un véritable voyage entre plusieurs décennies tout en restant ancré dans la scène Underground et donc un rock-alternatif gras et lourd respirant aussi bien la fin des années 70 que l’ensemble des années 80.

En tout cas la musique de Timelost va laisser des traces indélébiles chez tous ceux qui écouteront plusieurs compositions en enfilade car, il est sûr que les oreilles ne resteront pas indemnes après ce véritable déluge de puissance et de lourdeur où, le rock proposé par nos amis américains couvre souvent tout l’espace sonore ! Car le vocable de post-punk n’est point usurpé comme celui de rock-alternatif d’ailleurs, la formation US offrant composition après composition un son gras et lourd qui fait honneur à l’Underground celui avec un grand U, fracassant au passage de son rock tonitruant tout ce qui pourrait subsister ne laissant aucune chance vu la chape de plomb découlant de la saturation tonique et puissante de la guitare !

Au final Timelost offre un album respirant le souffre, celui d’un rock’n’roll aux frontières du rock-alternatif, du grunge et du post-punk avec pour résultat définitif, un opus rendant hommage à la scène Underground d’hier ou ce qu’on appelle aujourd’hui la scène noise et ce, de bien belle manière. D’ailleurs l’ensemble des morceaux dépose un rock saturé, gras et lourd qui ne laisse aucune échappatoire pour les oreilles et les neurones…vous êtes prévenus !

Line-up :
Shane Handal (chant, guitare, basse, bruitages)
Grzesiek Czapla (batterie, basse, bruitage, gong, tambourin)

L’album :
“Timelost”
“Lysergic Days”
“Nausea Curtains”
“Don’t Remember Me For This”
“The River Broke us”
“Life Avoider”
“Heart Garbage”
“Closure Is Expensive”
“It Only Hurt Once”
“I Know Cementeries”
“Cryptoorchid”

Pays: US
Golden Antenna Records/Creative Eclipse PR/Broken Silence
Sortie: 2019/10/25

https://wearetimelost.bandcamp.com/

https://www.facebook.com/wearetimelost/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!