TRAUMHAUS – In Oculis Meis

16 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

7 ans après la sortie de son dernier album, la formation allemande Traumhaus emmenée par son fondateur Alexander Weyland nous revient avec ici son quatrième opus (les autres ont été chroniqués sur notre site) qui nous parvient sous la forme d’une double-version puisque, nous avons à la fois une version allemande et une version anglaise sans compter que nous avons droit bien sûr à un concept-album ! Ajoutons encore que les deux galettes sont enchâssées dans un très beau digipack cartonné (avec livret), marque de fabrique habituel chez Progressive Promotion Records mais au-delà de l’emballage, venons-en au contenu musical avec tout d’abord, la version allemande avec un démarrage plutôt néo-classique pour partir vers le progressif avec ici, un chant germanique décidé. Au premier abord évidemment, ça pourrait surprendre mais sinon, on est bien dans u univers progressif avec à la fois une guitare tranchante et des claviers chatoyants à l’image de cet extrait, le making of de la seconde composition :

Si le chant nous rappelle d’une certaine manière un Peter Gabriel en mode teuton, la musique colle parfaitement à l’optique du label allemand de mon ami Oliver Wenzler, un rock-progressif complexe et travaillé où chaque instrument a sa place pour élaborer quelque chose à la fois de tonique et de mélodique. Sinon passé la barrière de la langue ou plutôt son côté abrupte, on découvre effectivement un travail des plus intéressant à découvrir surtout que je sens une belle évolution mais aussi de la maturité au niveau du résultat. Manifestement ce long break aura servi à créer un esprit créatif des plus efficaces et, cela se ressent à l’écoute des compositions qui offrent un néo-progressif bien charpenté avec en plus, de nombreux passages travaillés et plus profonds voir assez modernes. Je vous laisse écouter la version teutonne du cinquième morceau :

On retrouve ici la sonorité moderne dû au travail d’un certain Oliver Rüsing ou encore d’un Gerd Albers en fait, on est bel et bien dans l’univers du label PPR qui promotionne toutes ces formations en devenir nous venant du chaudron progressif allemand, des groupes capables de réinventer le progressif d’hier avec une vision plus actuelle mais aussi cette capacité de trouver des développements sonores des plus intéressants avec par exemples de très belles intros atmosphériques ou encore des ambiances soutenues par une section rythmique irréprochable.

Passons alors à la galette chantée en anglais et qui reprend la même set-list que le premier CD avec ici, un côté plus fluide et moins abrupte dû au chant dans une langue moins cassante mais sachez bien sûr, que cette petite coloration Peter Gabriel ou plutôt ce grain vocal reste bien présent. Pour ce qui est du rock et donc de la musique, elle paraît plus accessible avec la partie vocale dans la langue de Shakespeare.

D’ailleurs on pourrait écouter les compositions les unes derrière les autres car ici, on a bel et bien un progressif charpenté et bien conçu alliant passages néo-classiques à des moments plus heavy ou encore plus aérien lors de l’intervention des synthés, un rock-progressif de qualité comme on a l’habitude d’avoir pour les productions du label PPR. Sur ce je vous laisse écouter la version anglaise de la cinquième composition :

Un album qui fait honneur à la maison de production allemande, à la scène progressive teutonne et bien sûr au rock-progressif avec ici, la preuve flagrante que le groupe et son concepteur Alexander ont évolué et acquis beaucoup de maturité pour fournir ici un album abouti. Pour ce qui est de proposer les deux versions, je suppose que le groupe voulait faire référence à ses origines avec la version allemande quant à la version anglaise, elle permettra je pense de toucher un plus large public surtout hors des frontières allemandes. Sinon pour résumé voilà l’opus de la maturité et c’est le moment de découvrir cette excellente formation !

Le groupe:
Alexander Weyland (claviers et chant)
Tobias Hampl (guitares)
Till Ottinger (basse)
Ray Gattner (batterie)

L’album : (en anglais)
“The Awakening”
“Preserve & Understand”
“Walk On Yourself”
“Escape”
“So Many Ways”
“The New Morning”
“Understand & Preserve”
“X-Ray The Darkness”

Pays: DE
Progressive Promotion Records PPRLP082
Sortie: 2020/04/24

https://www.facebook.com/traumhausband/

https://www.facebook.com/Progressive-Promotion-Records-106620749394991/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!