TREP – Lucian (EP)

125 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Formation originaire de Cardiff, Trep voit le jour en 2017 sous l’impulsion d’un trio composé de Rhys Evans, Sam Green et Max Hill, un groupe manifestement tourné vers le côté métal de la chose qui propose une démo “Silence the crows” en juillet 2017 qui se transformera plus tard début de cette année en single. Dans la foulée la formation galloise réalise son premier EP 4 titres qui reprend bien sûr le titre déjà composé depuis 2 ans, proposant une histoire nouvelle et élaborée autour de thèmes comme une société imaginaire, une dictature et l’utilisation de la technologie pour avoir une chance d’aller vers un monde meilleur…mais à quel prix ?

Côté musique le groupe propose un métal-progressif plutôt carré, oscillant entre le rock de formations comme Volbeat, Shinedown ou encore Thrice. Beaucoup de riffs tranchants et heavy venant de la guitare cette dernière proposant une belle base musicale, mais aussi un travail sur l’harmonie de l’ensemble, offrant au final la mise sur le même pied d’égalité de la guitare et du chant. Un rock aussi sonnant assez moderne, une sorte de néo-métal qui se construit à la fois sur des riffs rageurs qui sonnent plutôt fort mais également, un chant assuré qui rappelle parfois certaines ambiances des eigties. Afin de mieux vous faire votre propre opinion, je vous propose d’écouter ce fameux single “Silence the crows” où l’on retrouve les éléments constitutifs du rock de nos amis gallois :

Un morceau où l’on perçoit aussi un chouette solo de guitare mais également que la section rythmique est efficace aussi bien au niveau de la batterie que de la basse, pour un rock qui est à la fois musclé tout en restant mélodique et accessible. En fait c’est le cas pour les quatre compositions qui effectivement proposent un métal moderne construit à partir d’une base solide pourtant seulement portée par trois jeunes loups…manifestement assoiffés de punch et d’énergie. L’ensemble bouge bien offrant à la fois des passages heavy et tranchants mais également des moments où, le chant prend le dessus grâce à un travail technique qui pousse l’aspect vocal vers le haut comme par exemple ces harmonies vocales à deux voix qui apportent aussi de la puissance et plus de coffre. Côté atmosphère et si le métal domine les débats, on sent aussi des ambiances proches de certains mouvements alternatifs des années 80 mais en tout cas, c’est assez plaisant à écouter ! Sachez encore que la sortie de ce mini-album coïncide avec le démarrage d’une première tournée en Angleterre et aux Pays de Galles à partir de ce mois de mars, un groupe qui participe également en tant que compétiteur pour éventuellement jouer au Bloodstock Open Air 2019 voir dans d’autres festivals dans le sud du Pays de Galles.

Pays : GB
Autorpduction
Sortie : 2019/03/18

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!