TROND KALLEVAG HANSEN – Bedehus & Hawaii

4 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Une sortie discographique du label Hubro Music est souvent synonyme de musique hors des sentiers battus alors, voyons ici si l’album de cet artiste norvégien respecte la règle avec un album qui, démarre sur un mode atmosphérique et néo-classique rappelant Sigur Ros. L’ambiance à la fois minimaliste et douce nous emporte effectivement vers un univers aérien et mystérieux, un peu comme si l’on testait les instruments avant un concert philharmonique. Violon, guitare et percussions construisent ici une atmosphère à la fois aérienne et quelque peu déstabilisante, rappelant les expérimentations d’un certain Steven Wilson (No Man, Bass Communion). Il s’ensuit (d’ailleurs à l’écoute ici) une ballade acoustique douce, voyageant entre folk et country sans oublier des soupçons de néo-classique, le tout conservant un arrière-goût atmosphérique :

Le travail à la guitare sèche et au xylophone est ici fluide et léger, des effluves de guitare électrique apportant alors une coloration plus bluesy tout en restant temporisée. Pour la suite et si les percussions sont parfois mises en avant, on assiste à une suite de ballades folk/blues tout en conservant cette coloration country à travers le son du violon, ce dernier apportant également une coloration plus traditionnelle. Le tempo reste toujours temporisé sans pour autant ne pas avoir de force, lorsque les instruments prennent du coffre ce qui permet à l’auditeur, de se transporter vers les grands espaces américains. L’ambiance générale rappelle à certains moments le travail tout en finesse d’un certain Neil Young mais aussi, certaines formations de la scène parallèle comme les Beat Farmers ou les Long Ryders mais, en plus posé malgré tout.

Plus loin dans l’album on retrouve les expérimentations atmosphériques du premier morceau, ici mélangé au folk/country/blues du contenu principal qui ouvre çà et là pour des incursions néo-classiques et donc plus traditionnelles. En tout cas tout est ici joué avec finesse et délicatesse, montrant je suppose la volonté de bien faire et d’offrir un beau recueil où, le folk, la country et le blues dominent les débats. Sur ce je vous propose de partager la plage titulaire qui elle-aussi, offre une ballade temporisée où une fois encore, chaque instrument est travaillé avec précision et finesse :

Trond Kallevag Hansen offre ici un beau recueil instrumental où, le travail des instruments est à tout moment précis et réfléchi pour un résultat, qui fleure bon un savant mélange de folk/country, de musique traditionnelle (violon) et de soupçons de blues et de musique classique (contrebasse…). Pour faire simple, voilà du travail réalisé tout en finesse.

Line-up :
Ivar Myrset Asheim (batterie et percussions)
Alexander Hoholm (contrebasse)
Geir Sundstol (guitare, pédale steel, marxophone ou cithare, optigan ou orgue et xylophone)
Adrian Loseth Waade (violon)
Trond Kallevag Hansen (guitare, programmations, enregistrement)

L’album :
“Flanellograf”
“Flukt”
“Slekstreiff”
“Gatelys of sang”
“Fartein Valen”
“Dieselkjelleren”
“Kapppelet”
“Dedehus & Hawaii”
“Halvvakne drummer fra baksetet”

Pays: NO
Hubro MUSIC HUBROCD2626
Sortie: 2019/09/06

https://www.facebook.com/trondkallevaghansen/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!