CD/DVDChroniques

TULEJE – Puste Ulice

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Si, lors de vos errances musicales, vous aimez sortir des sentiers battus, nous vous conseillons d’aller faire un tour du côté oriental de la Voïvodie de Grande Pologne où Tuleje s’évertue à briser les codes du rock, du punk, du free jazz et de la musique folklorique. De par sa configuration atypique, le groupe (NDR : uniquement constitué de la vocaliste/poétesse Gosia Zagajewska, du contrebassiste Ksawery Wójciński et du batteur Wojtek Kurek) propose une palette de sonorités que l’on ne retrouve pas vraiment dans les œuvres de formations plus traditionnelles (NDR : chant, guitare, basse, batterie, etc).

Selon les informations mise à notre disposition par le label Gusstaff Records (NDR : qui avait déjà publié “Ciche Miejsca“, le premier album du trio en 2022 et qui remet aujourd’hui le couvert avec “Puste Ulice“), la musique de Tuleje est un amalgame de Jazz, de Blues et d’improvisations mettant en valeur une vision personnelle de la tradition mélodique folklorique des entourages de la ville polonaise de Konin, et plus précisément des villages de Babiak,  Kramsk et Osiek Wielki. Si tout cela vous semble un peu trop ‘régional’ pour susciter votre intérêt, sachez quand même que les membres du trio possèdent tous une solide réputation nationale et internationale. Gosia Zagajewska, qui fut la co-fondatrice du Warsaw Improvisers Orchestra, a enregistré des albums avec différents groupes polonais et a foulé les planches de scènes locales, mais aussi anglaises et allemandes. Ksawery Wójciński, quant à lui, a posé ses lignes de contrebasses sur une trentaine d’albums d’artistes internationaux et a joué dans le monde entier. Wojtek Kurek a enregistré une vingtaine d’albums, publiés en Pologne, au Portugal, en Autriche et aux USA.

Nous n’allons pas vous mentir, “Puste Ulice” est un peu déroutant pour les amateurs de rock traditionnel que nous sommes. Le côté minimaliste (basse / batterie) demande un certain temps d’adaptation à nos esgourdes avides de guitares, de claviers et d’instruments folkloriques.

Notre méconnaissance de la langue polonaise nous handicape également au moment d’apprécier le contenu poétique des textes de Gosia Zagajewska. Par contre, nous nous régalons des sonorités slaves puissantes et entrainantes de ses vocalises, qui, selon nous, constituent l’essentiel de la trame folklorique de la plaque.  Folklore ne rime pas toujours avec fun. L’humeur générale de “Puste Ulice” est plutôt sombre (NDR : le titre de l’album signifie ‘Rues Désertes” en polonais). Nous l’avons dit, Tuleje brise les codes en introduisant une bonne part d’improvisation dans ses compositions. Entre ‘briser les codes’ et ‘casser les couilles’ la frontière est parfois un peu mince. Le trio n’hésite pas à la franchir à plusieurs reprises, notamment sur le ‘bruitiste’ “Bluszcz“, qui mélange cacophonie rythmique et vocalises déjantées, ou sur le “Wrzatek” final, qui débute joliment en mode ‘a capella’ mais qui s’étire ensuite sur de longues et éprouvantes minutes d’expérimentations sonores relativement inutiles.

Une intéressante curiosité, à tester si l’exploration sonore est votre dada ou si votre connaissance de la langue maternelle de Nicolas Copernic et Lech Walesa et Frederic Chopin vous permet d’apprécier la poésie locale.

L’album :

  1. Warząchew” (02:01)
  2. Żaluzja” (03:58)
  3. Bluszcz” (03:07)
  4. Liszaj” (03:48)
  5. Strzecha” (01:33)
  6. Miąższ” (02:35)
  7. Drzazga” (03:34)
  8. Kurz” (01:49)
  9. Wrzątek” (10:23)

Le groupe

  • Gosia Zagajewska – Chant
  • Ksawery Wójciński– Contrebasse
  • Wojtek Kurek– Batterie

Facebook

Pays: PL

Gusstaff Records Gram2410

Sortie: 2024/05/24

Laisser un commentaire

Music In Belgium