CD/DVDChroniques

UNICORN – Too Many Crooks

Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Remercions le label Think Like A Key Music, qui a eu la très bonne idée de déterrer ce trésor perdu de l’histoire du Rock britannique. Né dans le Surrey (au sud-est de l’Angleterre) dans le courant des années 60, Unicorn a publié un premier album  intitulé “Uphill All the Way” en 1971, dans l’indifférence quasi générale. Il faut dire que le style musical du quatuor, inspiré par la Country Rock américaine, était plutôt atypique du côté de la Perfide Albion. Au début de l’année 1973, le groupe accepte de jouer pour la réception du mariage d’un employé du label Transatlantic Records.  Jouer dans les mariages n’est sans doute pas ce qu’il y a de plus glorieux mais Unicorn espère secrètement que cette prestation lui donnera l’opportunité nouer quelques contacts au sein du music business. Et il n’a pas tort. En fin de soirée, un personnage chevelu monte sur scène pour jammer sur le titre “Heart Of Gold” de Neil Young. Le nom du gaillard : David Gilmour. Le chanteur/guitariste de Pink Floyd (NDR : qui venait de sortir son classique “Dark Side Of The Moon“), tombe immédiatement sous le charme du jeu des musiciens d’Unicorn et de leurs harmonies qu’il n’hésite pas à qualifier de ‘parfaites’.  Il ne met pas plus d’une semaine à les inviter dans son home studio et leur propose de financer l’enregistrement de leur second album “Blue Pine Trees“. Ce dernier sort en 1974. Gilmour le produit et il y joue de la pedal steel guitar. L’album sort non seulement en Angleterre mais aussi aux USA où le groupe effectue alors une tournée qui lui donnera l’opportunité de jouer en ouverture de Fleetwood Mac, Billy Joel, Doobie Brothers et Linda Ronstadt et même de jouer en tête d’affiche du Wiskey a Go Go de Los Angeles où sa première partie  sera assurée par une certaine… Patti Smith.

Retour en studio en 1975, pour l’enregistrement du “Too Many Crooks” qui nous intéresse aujourd’hui. David Gilmour est de nouveau derrière la console. Il donne également quelques coups de mains pour la guitare et la pedal steel. Malgré son implication, “Too Many Crooks” ne sonne en rien comme du Pink Floyd. Unicorn y décline un mélange unique de Classic Rock, de Folk, de Country, de Pop et de Psychédélique. Le chant principal est assuré par le batteur Pete Perryer. Il est rehaussé par les superbes harmonies vocales produites par le guitariste Ken Baker et le bassiste Pat Martin.  La musique, quant à elle, puise dans racines du Folk Rock Britannique des sixties et des seventies, tout en s’inspirant de sonorités plus américaines et plus particulièrement de celles de la Country. Il en résulte un Rock assez soft, mais franchement agréable, à la croisée des chemins entre les Beatles (pour les harmonies vocales), les Eagles, Fleetwood Mac et, The Allman Brothers Band (NDR : pour les titres les plus musclés comme “Keep On Going“, par exemple).

Difficile de croire, en découvrant la richesse des compositions, le talent des musiciens et la grande qualité de la production de Gilmour (toujours très actuelle malgré les années passées), que cet album n’ait connu qu’un succès d’estime à sa sortie en 1976. Unicorn sortira encore un album intitulé “One More Tomorrow” en 1977, sans plus de succès et finira par se séparer en 1980.

Gilmour Prouvera encore son affection pour le groupe et sa musique en reprenant  le titre “No Way Out Of Here” sur son premier album solo “David Gilmour“, paru en 1978. Pour la petite histoire, Monster Magnet reprendra également ce titre  sur son album “Monolithic Baby!” de 2004.

Think Like A Key Music vous donne l’opportunité d’offrir une nouvelle chance à cet excellent album. À vous de la saisir.

L’album :

  1. “Weekend” (3’22)
  2. “Ferry Boat” (5’00)
  3. “He’s Got Pride” (4’08)
  4. “Keep On Going” (4’33)
  5. “Too Many Crooks” (4’20)
  6. “Bullseye Bill” (5’24)
  7. “Disco Dancer” (3’20)
  8. “Easy” (3’38)
  9. “No Way Out Of Here” (5’14)
  10. “In The Mood” (4’28)
  11. “So Far Away [Bonus Track]” (3’19)

Le groupe

  • Pete Perryer – Chant, batterie, percussions
  • Ken Baker – Guitares, chœurs, piano électrique
  • Pat Martin – Basse, chœurs
  • Kevin Smith – Guitares, basse, banjo

Les invités

  • David Gilmour – Pedal Steel, production
  • Lyndsay Scott – Violon
  • Chris Pidgeon – Piano

Unicorn sur le Site du label 

Pays: GB

Label : Think Like A Key Music – TLAK1153

Sortie: 1976, réédition 2023/05/05

Laisser un commentaire

Music In Belgium