UNION JACK – Violence

6 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Revoici venir les Français d’Union Jack qui ont juste attendu deux années pour remettre le couvert d’un nouvel album, après le ʺSupersonicʺ, sorti en 2017. Rappel des faits : Union Jack usine un punk rock lorgnant vers le ska et le reggae depuis plus d’une vingtaine d’années et a trouvé récemment son rythme avec la production de deux EPs et quatre albums depuis 2007.

Nous avions évoqué sur ce site l’album ʺSupersonicʺ qui, d’après notre ressenti personnel, tapait un peu à côté de la corde sensible et se révélait honnête mais sans plus, trop influencé qu’il était par des groupes comme les Libertines ou les Pixies. Cette année, les hommes d’Union Jack semblent revenir à des racines plus authentiques et plus punk avec ce ʺViolenceʺ qui reprend les billes punks et les lance avec une énergie renouvelée.

Cette fois-ci, il semble que c’est le bubble punk à la Offspring ou Blink-182 qui a servi de fond de sauce pour ce nouvel album qui va envoyer un joyeux chapelet de bombinettes bourrées de testostérone et incitant à l’émeute à chaque instant. Le trio parisien envoie le bois avec des titres courts et efficaces, beuglant des refrains pour supporters de foot bourrés et inondant l’espace de fureur électrique. C’est le collectif qui fait ici la qualité de l’album, les morceaux ne se distinguant pas vraiment les uns des autres par des personnalités divergentes. Ici, c’est le costaud gueulard branché sur triphasé qui fait régner l’ordre. On s’amuse donc bien à se mettre la tête dans le mur à l’écoute de saines gifles comme ʺSo coldʺ, ʺVenomʺ, ʺPoison meʺ, ʺVasectomyʺ, ʺSugarʺ, ʺThieves & liarsʺ ou ʺNocturneʺ, qui ferme le ban comme il avait été commencé, c’est-à-dire dans une bonne humeur potache donnant envie de sauter dans tous les sens comme une antilope sous caféine.

On est ici dans une sympathique série B, servie par un combo qui ne cherche pas à se prendre la tête, à faire du Chateaubriand ou du Roland Barthes en matière musicale mais qui a retrouvé le sens primaire du punk rock, simple et direct, fêtard et taquin.

Le groupe :

Tom (guitare et chant)
Rude Ben (basse et chant)
Antoine (batterie et chœurs)

L’album :

“So Cold” 02:37
“Venom” 03:10
“Dance In The Fire” 02:07
“Poison Me” 02:47
“Legacy” 01:01
“Vasectomy” 03:04
“Frustration” 02:39
“Sugar” 02:22
“Thieves & Liars” 03:10
“Nocturne” 02:28

https://unionjack.bandcamp.com/

Pays: FR
Beer Records
Sortie: 2019/09/13

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!