VvvV – The wreck

45 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Bardou-Jacquet et Le Mage sont les mystérieux musiciens qui se cachent derrière VvvV, un duo-électro-indus bordelais actif depuis décembre 2012. Déjà vu dans des combos comme Aerôflôt ou Year Of No Light, Le Mage (alias Matthieu Mégemont) s’est donc lancé dans ce nouveau projet qui a accouché du premier album ʺVvvVʺ en 2016. On ne sait pas très bien ce que veulent dire ces quatre lettres V mises bout à bout (deux en majuscules et deux en minuscules) mais ça fait partie du mystère. On pourrait imaginer les mots vivifiant, vinylique, vénusien et vortex pour qualifier cette musique électronique, résolument rétro-futuriste (on se croirait dans des épisodes de feuilletons de science-fiction des années 80) et beaucoup plus sombre qu’elle en a l’air de prime abord.

Les gens de VvvV ont repris à leur compte les éléments de la dark wave qui faisait florès dans les Eighties, recyclant du vieux Cure ou du vieux Eurythmics pour remonter un vaisseau musical plus puissant et plus moderne, adapté aux angoisses des temps présents. Un parfum de fin du monde, de villes dévastées par des flottes spatiales d’aliens pas contents flotte sur le deuxième album ʺThe wreckʺ, pourtant décrit comme plus mélodique et plus pop que le précédent. Je n’ai pas eu l’occasion d’écouter le premier album mais je n’ose imaginer le truc quand on peut déjà entendre ici des vagues de synthétiseurs et de machines qui plaquent une nappe de sonorités digitales propres à faire flipper n’importe quel robot tueur (ʺWonderlandʺ, l’excellent ʺAngelsʺ).

Un chant lointain de jeune éphèbe synthétique plane sur des morceaux hypnotiques, aux mélodies répétitives. Le groupe utilise de vieux claviers analogiques branchés sur de puissants amplificateurs, comme une rencontre entre la pop et le rock plus lourd. Enregistré et produit par les musiciens eux-mêmes, avec l’aide de Stephan Krieger (des anciens studios Amanita, pour ceux qui veulent tout savoir), ʺThe wreckʺ (l’épave) porte bien son titre. On s’imagine dans un grand vaisseau spatial écrasé au sol, découvrant ses couloirs et ses salles bourrées d’électronique, et au détour desquelles deux survivants de l’infini envoient vers l’univers ces messages musicaux puissants et évocateurs (ʺResonancesʺ). Les frères Bogdanoff viendront-ils à leur secours? Jacno va-t-il revenir d’entre les morts pour communiquer avec eux? Nous le saurons dans le prochain épisode de cette sympathique saga électro-galactique.

Le groupe :

Bardou-Jacquet (orgues, chant, chœurs)
Le Mage (oscillateurs, synthés, chœurs, chant)

L’album :

ʺMirrorsʺ (4:50)
ʺThe Wreckʺ (4:22)
ʺParadiseʺ (5:06)
ʺWonderlandʺ (4:13)
ʺUnslavedʺ (3:49)
ʺResonancesʺ (4:40)
ʺAngelsʺ (5:12)
ʺSparkling Neonsʺ (4:32)

https://www.facebook.com/vvvv.music/
https://vvvv1.bandcamp.com/

Pays: FR
A Tant Rêver Du Roi Records
Sortie: 2019/10/25

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!