WARDAEMONIC – Acts of repentance

6 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

L’Australie, pays des kangourous, des okapis et autres feux de forêts, possède une scène rock bien connue. Mais ce qui est moins connu dans ce pays généralement ensoleillé, c’est sa sombre scène black metal qui grouille dans les souterrains de Perth ou de Sydney et dont Wardaemonic est une des chevilles ouvrières. Ce groupe formé en 2005 est un des nombreux projets du batteur Maelstrom, connu auprès des services d’état-civil sous le nom de Daniel Grainger. Ce garçon est un hyperactif qui a écrasé les peaux chez un certains nombre de groupes séparés ou dont il ne fait plus partie (Avantgard, Beyond Terror, Beyond Grace, Impact Winter, The Fourth Eye), formations australiennes œuvrant tout aussi bien le black metal symphonique, le death atmosphérique ou le black metal pur jus. Actuellement, Maelstrom est aussi actif chez DeathFuckingCunt (death technique), Nexus (death progressif), Sanzu (deathcore), Silent Knight (power metal), Ur Draugr (black/death) et il voyage également de par le monde pour participer aux travaux des Singapouriens d’Ilemauzar (black/death) ou des Italiens de Xeper, un autre groupe black installé en Norvège. La Norvège étant La Mecque du black metal, il fallait bien qu’un blackeux sérieux et impliqué comme Maelstrom aille y poser un jour ses bottes cloutées comme un acte de pèlerinage.

En effet, un esprit black metal norvégien le plus pur règne sur les disques de Wardaemonic, le groupe phare de Maelstrom et de ses sbires Blitz (basse, qui joue également dans DeathfuckingCunt), Anharat (guitare) et Lord Bane (guitare, arrivé en 2012 en remplacement de Regnator). A ce titre, Wardaemonic a affligé le monde chrétien des albums ʺThrough the dank pale gravelandsʺ (2006, sorti sur l’éphémère label Aussie Bastar), ʺEchoes of ageless flamesʺ (2010), ʺObsequiumʺ (2015), tous les deux sortis à compte d’auteur. ʺActs of repentanceʺ est le nouvel album et c’est le premier à connaître une diffusion internationale grâce au label Transcending Obscurity, qui a flairé un potentiel certain chez ce groupe hanté par les démons les plus féroces et les plus tenaces du black metal.

ʺActs of repentanceʺ est une énorme chevauchée enflammée courant sur cinq titres thématiques flirtant tous avec les neuf minutes de moyenne : ʺAct I – Introspectionʺ, ʺAct II – Admissionʺ, ʺAct III – Castigationʺ, ʺAct IV – Sufferanceʺ, ʺAct V – Repentanceʺ. Ce rituel n’est prévu ni par le concile de Trente, ni par celui de Vatican II. C’est une façon typiquement black metal de se faire pardonner ses péchés. Les atmosphères maudites et empuanties de sécrétions infernales qui règnent sur ce disque aideront le pénitent à trouver la grâce diabolique dans un bain de sons putréfiés et de décibels possédés par Belzebuth. Wardaemonic pratique ici un black metal agressif et vicieux, paré des qualités classiques en la matière. Son style ne le cède en rien à celui des grands groupes norvégiens, Mayhem en tête, bien sûr. Les morceaux longs permettent le développement d’atmosphères lourdes et étouffantes, lardées de vélocité rythmique qui met le disque sous tension de bout en bout. Dans le genre, Wardaemonic se révèle parfaitement convaincant et maître se son sujet.

On ne sait pas exactement où se situent les fameuses sept portes de l’enfer autrefois chantées par Venom mais il se pourrait bien que l’une d’elles soit située quelque part au fond d’un zoo de kangourous de Perth fréquenté assidument par Maelstrom et son Wardaemonic.

Le groupe :

Maelstrom (chant et batterie)
Anharat (guitare)
Lord Bane (guitare)
Blitz (basse)

L’album :

ʺAct I – Introspectionʺ (07:15)
ʺAct II – Admissionʺ (08:58)
ʺAct III – Castigationʺ (12:09)
ʺAct IV – Sufferanceʺ (09:01)
ʺAct V – Repentanceʺ (08:14)

https://wardaemonic.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/Wardaemonic/

Pays: AU
Transcending Obscurity
Sortie: 2020/03/20

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!