WINTER – Looking back

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Markus Winter s’est révélé plutôt discret jusqu’à maintenant puisqu’on trouve très difficilement des traces de ses albums ʺKaleidoscope of dreamsʺ (1995), ʺHeartbreak roadʺ (2009), ʺThe flyerʺ (2016) et ʺWe wear blackʺ (2019). Pourtant, il y a des photos de ces albums dans le livret du CD ʺLooking backʺ, qui compile sous une forme réenregistrée les principaux morceaux de ces albums peu connus.

Car Markus Winter a déjà un parcours assez conséquent. Né en 1973 à Düsseldorf, il se consacre à son grand amour, le rock gothique. Mais tout cela sous le manteau, si l’on en juge par l’absence de références de ses premiers albums sur les principaux sites encyclopédiques musicaux du Net. On trouve par contre de très nombreux enregistrements sonores pour des audiobooks, avec des bandes-son sur des livres de Lovecraft ou Conan Doyle, un business sans doute bien juteux même s’il n’est pas le plus glorieux du monde.

Finalement, Markus Winter sort de son relatif anonymat en 2021, avec son album ʺPale horseʺ, qui attire vraiment l’attention des amateurs de rock gothique. C’est à cette occasion que le public découvre l’existence de ces premiers albums de Markus Winter, impossibles à dégotter. C’est la raison pour laquelle le bon Markus a décidé de fournir à ses fans un best of de ses premières chansons, sous une forme réenregistrée et compilée sur ce ʺLooking backʺ. Sur cet album nostalgie, Markus Winter (chant, basse, guitare, synthés) s’est entouré de Hugo Ribeiro et Carsten Enghardt (batterie), Michael Donner (claviers) et un quintet de choristes.

On découvre ici un rock qui n’est pas vraiment estampillé gothique mais qui fleure bon le heavy rock mélodique des années 80. Un premier vinyle est édité avec douze chansons mais le public en veut plus, d’où l’édition dans une limite de 300 exemplaires d’un CD contenant des titres bonus, ce qui porte la totalité des titres à seize morceaux.

Comme on le disait, Winter trouve ici refuge dans un hard rock AOR de bon ton. Le morceau d’ouverture, ʺWe believe in rockʺ est un hommage aux grands nom du rock, Winter citant tout à tour Nirvana, Mötley Crüe, les Ramones, Elvis Presley, Korn et jusqu’à Hemmefall. L’ambiance est sympathique, avec grosses guitares, voix suaves, compositions équilibrées entre mélodie et puissance, avec le plus souvent du mid-tempo comme battement rythmique. Citons encore ʺA love worth dying forʺ, ʺThe flyerʺ, the bluesy ʺHeartbreak roadʺ, le costaud ʺChild of everdreamʺ, les carrés ʺI stand aloneʺ et ʺGasolineʺ ou ʺWe wear blackʺ parmi les titres intéressants de cet album varié qui reflète bien l’évolution musicale de Markus Winter.

Le groupe :

Markus Winter (chant, basse, guitare, synthés)
Hugo Ribeiro (batterie)
Carsten Enghardt (batterie)
Michael Donner (claviers)
Jasmin Stillger (chœurs)
Bianca Stillger (chœurs)
Danny Winter (chœurs)
Tom Jott (choeurs)
Dirk Hardegen (choeurs)

L’album :

ʺWe Believe in Rockʺ (04:30)
ʺThe Flyerʺ (03:27)
ʺHeartbreak Roadʺ (03:09)
ʺChild of Everdreamʺ (04:04)
ʺPrincess of the Nightʺ (03:19)
ʺBlood Red Vengeanceʺ (04:43)
ʺWe Wear Blackʺ (03:55)
ʺBleeding Heartʺ (03:38)
ʺI Stand Aloneʺ (04:31)
ʺGasolineʺ (04:17)
ʺA Love worth Dying Forʺ (03:50)
ʺTake It Slowʺ (04:04)

https://winter5.bandcamp.com/album/looking-back
https://www.facebook.com/WINTERpalehorse/

Pays: DE
Wintergothic Records
Sortie: 2022/08/05

Laisser un commentaire

Music In Belgium