ZLURAD – A Blessing Or a Curse (For the Good of Evil)

10 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

On continue notre petit tour d’horizon du label russe NoName Recordz (ou NoName 666) et ce, grâce à un second colis reçu chez nous en Belgique, une seconde brassée de CDs dont les sorties s’échelonnent entre 2013 et janvier 2019. C’est d’ailleurs pour cette sortie la plus récente que cette chronique est destinée, l’analyse du groupe originaire de Moscow Zlurad et son album sorti il y a quelques mois, un opus qualifié de power-violence, de progressif-punk ou encore d’improvisation voir de sludge ! En fait un contenu très instable et très cassant car les protagonistes du groupe ont choisi d’aller au-delà des extrêmes, pousser au plus loin la fusion des genres quitte à perdre l’auditeur dans un dédale cacophonique parfois sans aucun sens !

A l’image de cette courte intro (33 secondes) où, cris hurlants et coups de batterie en pleine accélération concoctent un rendu sonore anarchique et profondément perturbant, entre un punk-rock passé à la moulinette et une musique expérimentale où l’artiste n’a pas su arrêter son improvisation ! Plus lent et plus sombre est la suite quoique plusieurs secondes plus tard, on repart à fond avec des cris et des coups de butoir associés à quelques sons de basse ou de guitare ou de trompette, le tout nous proposant comme une sorte d’amalgame entre les Residents, Frank Zappa, King Crimson ou encore Primus ! L’ensemble de cet étrange album est ainsi fait de cris d’outre-tombe ou de cris anarchiques, accompagnés d’une musique désarticulée mélangeant punk-rock, fusion, musique d’avant-garde ou encore musique expérimentale voire carrément improvisée !

Parfois on perçoit quelques moments plus “posés” où, l’architecture côté musique reprend quelque peu un soupçon d’ordre mais bien évidemment, le travail vocal reste à chaque instant complètement décalé et anarchique, laissant l’auditeur sans voix ! Alternant les courtes plages et les longs morceaux, la joyeuse bande de drilles du groupe Zlurad vous embarque vers un autre univers, une autre galaxie où, l’ordre musical est plutôt synonyme de désordre sonore…un contenu qui ne faut en aucun cas mettre entre toutes les mains histoire d’éviter la crise cardiaque ou la crise de démence. Ici on est parti très loin dans l’expérimental et l’improvisation, offrant à ceux qui ont le cœur bien accroché la fusion extrême touchant des limites au-delà desquelles, il me semble difficile d’aller !

https://zlurad.bandcamp.com/album/-

Line-up :
Roman “Karandash” Karandaev (trompette, chant)
Dmitry “Dimon” Kuzovlev (basse, chant)
Andrew Kim (batterie)
Ivan “Vanish” Khvorostukhin (cor, congas, chant)
Violetta Postnova (chant)

Pays: RU
NoName Recordz (NoName 666) 731
Sortie: 2019/01/17

https://www.facebook.com/zlurad/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!