La claque Extreme à l’AB

0 Participations

Ça faisait un moment qu’on ne les avait plus vus chez nous, au moins quelques siècles. Et pourtant, l’AB semblait bien vide au début, puisque les étages étaient fermés et qu’il ne semblait pas y avoir grande foule, effet coupe du monde ? Mais pour ceux qui ont assisté au retour de la bande à Nuno Bettencourt et Gary Cherone, ce concert aura éclipsé n’importe quel match- fut-il joué par des top-models en bikini et dans la boue, si si. Durant cette tournée, c’est l’entièreté du deuxième album, “Pornograffitti”, qui est jouée, avec quelques autres hits en plus, et tout est joué dans l’ordre. C’est donc logiquement avec “Decadence Dance” que le groupe entre en scène, suivi de “Lil’ Jack Horny” et “When I’m President”.

Le son est impeccable, et le groupe assure massivement. Vocalement, ils sont tous excellents, et les voix doublées par Bettencourt et Badger font des merveilles. Après le hit “Get the Funk Out” vient l’autre chanson… celle qui nous a cassé les pieds sur MTV pendant des plombes, et avec laquelle ils ont même joué chez Drucker, vous voyez ? Eh bien ce soir-là j’ai adoré, pour une fois. Et le public a répondu présent en chantant des couplets entiers, un superbe moment partagé entre les musiciens et leurs fans.

Autres moments forts du concert, les parties solo de Nuno, un vrai prodige de la six-cordes. On reste donc scotché devant “The flight Of Teh Wounded Bumblebee” ou encore plus tard lors de l’acoustique “Midnight express”.

Après “Hole Hearted” qui est la dernière chanson de l’album en question, le groupe interprète “Crazy Little Thing Called Love” et quitte la scène pendant quelques instants pour mieux revenir avec “Play With Me” et surtout… “Am I Ever Gonna Change”, le meilleur morceau de leur meilleur album (“III Sides To every Story”). Il est impressionnant de voir comment ces musiciens évoluent à travers les styles, rock, métal, funk, soul, country, acoustique… tout y est. Une vraie démonstration, mais faite sans platitude aucune, magistral !

Extreme terminera la soirée avec “Rest In Peace” et cet autre classique qu’est “Cupid’s Dead”. Au total environ 1h40 de pur bonheur musical. S’ils passent dans votre coin, ou même si vous devez faire des kilomètres pour les voir, n’hésitez surtout pas.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :