L’univers imagé de Lazuli : un vrai régal !

0 Participations

S’il y a bien un groupe atypique et hors-normes, c’est bel et bien Lazuli la formation des frères Léonetti qui offre à chaque prestation un rock-progressif singulier et unique où se mélange folk-rock, rock-psychédélique et textes recherchés que n’auraient pas renier de grands écrivains comme BalzacBaudelaire ou Rimbaud ! Ici l’expression chanté dans la langue de Molière prend tout son sens à travers des paroles judicieusement choisies, qui proposent à tous ceux qui veulent les comprendre, des images à la fois poétiques mais aussi philosophiques ! Mais Lazuli c’est aussi une musique enjouée et chatoyante qui anime les corps et les esprits à chaque prestation scénique, un rock-progressif identitaire et propre aux cinq musiciens de la formation française, qui proposent un rock où s’entrecroisent certaines traditions du rock français à un rock-progressif soit acoustique soit électrique. Tout cela grâce à des musiciens chevronnés parmi lesquels il faut saluer à sa juste valeur le fabuleux travail d’équilibriste psychédélique de Claude Léonetti et sa Léode, offrant des ambiances envoutées et parfois survoltées qui nous embarquent loin dans les cimes. Je profite de l’occasion pour me remémorer ce sublime combat en duo avec Gédéric Byar à la guitare où, nos deux protagonistes se sont livrés une superbe bataille sonique si chère aux fondements des seventies et tous ces concerts mythiques d’époque !

Lazuli c’est aussi un batteur/percussionniste d’excellence en la personne de Vincent Barnavol qui s’associe à merveille en arrière-scène avec son comparse Romain Thorel jonglant quant à lui avec ses claviers et son exceptionnel cor d’harmonie électrifié, ce dernier offrant au public des moments néo-classiques de grande bravoure ! Enfin n’oublions l’autre frère Dominique Léonetti qui à travers son chant imagé et ses démonstrations aux guitares (électrique et acoustique) complète à la perfection une formation au sommet de son art !

Côté set-list le dernier album « Saison 8 » est bien sûr mis à l’honneur avec 6 compositions sur 8 proposées en version « Live » et forcément sublimées mais le précédent opus de 2016 est loin d’être oublié puisqu’il fait aussi l’objet de très belles versions toniques voire endiablées sans oublier un petit détour en 2014 avec l’interprétation de la chanson « Déraille ». C’est finalement « J’attends un printemps » et « Un linceul de brume » qui ouvrent les débats avec d’emblée, un niveau technique qui met directement la barre très haute. Un niveau qui me rappelle leur prestation à Das Rind en Allemagne où je les avais rencontrés il y a deux ou trois ans.

Pour ce qui est des moments forts c’est plutôt difficile car tout le concert est au top niveau, mais parlons bien sûr de la reprise du refrain de « Les courants ascendants » où le bon public du Spirit of 66 a tenu pendant près de cinq minutes ce véritable hymne en l’honneur du groupe. Idem pour l’inévitable démonstration au marimba où, les cinq protagonistes nous proposent comme à chaque fin de concert une magnifique démonstration de percussions. Ce soir Lazuli est resté fidèle à sa réputation, une formidable formation de gens sympas mais aussi doués dans un art musical où, le groupe des frères Léonetti a fait une nouvelle fois honneur au vrai rock-progressif, celui qui sublime à lois la musique et les textes !

Tout y était y compris l’interprétation de chansons incontournables comme « Le temps est à la rage » ou « Nos âmes saoules », pour un moment scénique qui reste comme toujours une grande fête et un grand moment de partage…profil bas et chapeau les amis, je ferai les trois heures de route pour venir vous revoir avec grand plaisir Chez Paulette fin juin. A bientôt je vous adore !

Lazuli Site officiel

Lazuli Le Facebook

Lazuli « Les courants ascendants »

Lazuli « Marimba »

Lazuli « Le temps est à la rage »

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!