Charlélie Couture, son concert du 21 septembre

0 Participations

« Même si Blackwell m’a fait confiance, tout est histoire de circonstances ». Ces paroles de l’album « Art&Scalp »Charlélie Couture évoque le succès qu’il a connu grâce au producteur mythique d’Island me reviennent dans la tête après son concert au W:Halll (Centre culturel de Woluwe) ce vendredi 21 Septembre. C’est dans une salle quasi pleine que Charlélie se produit. Sur scène, il est accompagné de Pierre Sangra (habituel complice de Thomas Fersen) au banjo et au violon, Martin Mayer à la batterie, et Karim Attoumane qui excelle à la guitare électrique.

Les choses ont mal débuté. En ouverture des festivités, pour nous mettre dans l’ambiance directement, la chanson « Déconner ». Horreur ! La voix de Charlélie est sous-mixée et on ne comprend qu’un mot sur deux de ce qu’il nous chante. Rebelote avec les deux chansons suivantes, « Annie, ma tite amie » et « (I love u) Baby blue », tirées de son dernier album « Lafayette ». Heureusement, dès le quatrième morceau, le tir sera rectifié et le reste du concert se déroulera dans les meilleures conditions, nous permettant de goûter aux charmes de la musique comme aux délices de la poésie.

Très vite, et pour notre plus grand plaisir, c’est l’album « Poèmes Rock » qui est à l’honneur, avec « Tu m’as pas dit d’où tu venais », avec ses paroles érotiques et sensuelles puis le très rock « Oublier ». Sorties il y a plus de 35 ans, mais tout cela n’a pas pris une ride!

Entre les morceaux, Charlélie réussit à glisser des petites histoires tout en continuant à jouer : celle par exemple, où il relate son retour récent dans l’appartement dans lequel il a vécu son enfance à Nancy, où une petite dame lui a ouvert la porte et où il a senti se télescoper ses rêves en tant qu’enfant et le trajet qu’il a suivi par la suite. Après une reprise de « Knocking on Heaven’s Door », il n’oublie pas de jouer « Comme un avion sans aile », chanson qui l’a fait connaitre auprès de toute une génération. Il dit ouvertement que beaucoup sont peut-être sont venus ce soir juste pour entendre ce titre mais il rappelle pour ceux qui l’ont peut-être oublié qu’il n’a pas fait que cela.

En fin de concert, c’est « l’histoire du Loup dans la Bergerie », un grand classique. Puis c’est une standing ovation pour saluer ce grand monsieur de la chanson française, à la fois excellent musicien et parolier. Chose rare, Charlélie viendra très vite retrouver son public à l’extérieur de la salle pour une séance dédicace, l’occasion de tailler le bout de gras avec tout un chacun…On ne peut s’empêcher de penser à ses groupes de rock prépubères qui s’engouffrent dans leur bus à la fin de chaque concert sans saluer leur public. Pour Charlélie, ce concert sonne la fin d’une tournée entamée il y a un an…La suite ? Un nouvel album est prévu pour janvier 2019, et probablement une nouvelle tournée dans la foulée…

Charlélie Couture Site officiel

Charlélie Couture Le Facebook

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!