EELS à l’Ancienne Belgique, 23/06/2003

0 Participations

Après une heure d’attente devant la salle pour tractations diverses, et après avoir vu se développer un étonnant marché noir (tout de même, Eels, c’est pas les Rolling Stones), nous voici enfin dans la salle… MC Honky, annoncé comme étant un side project de E, leader de Eels, n’a en fait rien a voir. Très concept, chapeau à plume et pipe au bec, MC Honky nous livre une espèce de dj set assez farfelu mais plutôt très drôle. Cependant, il pouvait nous passer son cd très fort, on aurait pas vu la différence…

Après 20 min de MC Honky, l’attente commence pour Eels. Une bonne demi-heure après, le groupe entre en scène sans son leader, et entame l’intro de “all in a day’s work”. L’intro dure pas mal, jusqu’à l’entrée en scène du fameux “E”, par la salle! Il traverse le public, nous joue quelques notes d’harmonica, puis c’est reparti pour l’intro d'”all in a day’s work”. Suivent ensuite deux ou trois chansons que je n’ai jamais entendu de Eels, puis toute une série de chansons du nouvel album. A un moment, Eels nous annonce qu’avec le décalage horaire, il ne sait pas très bien quelle heure il est et alors, il regarde sa montre et nous sort un truc cliché genre “it’s rock o’clock in brussels”.

C’est cliché, mais ca marche, et ce n’est pas l’extraordinaire “souljacker part.1” qui viendra me contredire. Suit alors le point culminant du concert selon moi, des reprises très très rock’n’roll et presque punk de “Novocaine for the Soul” et “I like Birds”. Un semblant de pogo s’amorce même si je ne m’abuse (j’étais assez bien derrière)!

Le groupe sort de scène après environ 50 min de concert. Ils reviendront pour un rappel, puis un deuxième et enfin un troisième. Pêle-mêle, ils ont joué “Rock Hard Times”, “Beautiful Freak”, et un paquet de titres pour faire une bonne demi-heure avec ces trois rappels. Au deuxième rappel, ils reprennent l’intro de “All in a day’s work” du début du concert, et font la chanson en entier. Très fort!

Les lumières se rallument, on va au bar de l’AB boire un verre… Un quart d’heure après, on était devant la salle quand on apprend que le groupe a fait un ultime rappel sur scène, lumières allumées et tout. Et j’ai raté ça, bin tant pis ça arrive.

Concert terrible donc, même si pour cette première date européenne et 4ème date en tout depuis la sortie de l’excellentissime “Shootenanny!”, on sentait le groupe un peu crispé et nerveux. Autre remarque ; les fameux “special guests”, annoncés sur le net comme sur les places, quelqu’un en a-t-il vu la couleur?

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :