Georg Neuhauser nous parle du prochain album de SERENITY

49 Participations

Voici le texte de l’interview exclusive que le chanteur Georg Neuhauser a accordé à la Serenity Fan Legion, le fanclub officiel de la formation autrichienne.

«Le 31 janvier, Serenity sortira son septième album studio : “The Last Knight“, ayant pour thème l’empereur Maximilien Ier. Le premier single “Set The World On Fire” est sorti il y a quelques jours et pour la première fois de son histoire, le groupe a lancé une campagne de sponsoring proposant des objets particuliers et des expériences spéciales avec le groupe. Citons pêle-mêle un cours de chant ou un cours de guitare basse / guitare de Fabio D’Amore ou Chris Hermsdörfer, ou encore une visite guidée d’Innsbruck avec Georg Neuhauser comme guide (le 14 décembre).

Georg Neuhauser a accordé une interview à la Serenity Fan Legion (SFL) pour répondre aux questions des membres de son fanclub et pour lever un coin du voile sur ce à quoi ils peuvent s’attendre d’ici la date de sortie de “The Last Knight“.

SFL: Merci d’avoir pris le temps de répondre aux questions des membres du fanclub. Sur la base des quelques informations que nous avons pu grapiller sur le prochain album, la première question qui nous vient à l’esprit est de savoir d’où vous est venue l’inspiration pour ce nouvel album ?

Georg: C’était assez facile, Maximilien est mon héros depuis ma plus tendre enfance. J’avais quatre ans quand je suis allé au château Tratzberg pour la première fois. Ce château contient une grande salle, la salle des Habsbourg. Le plus grand tableau ornant un des murs de cette salle représente Maximilien. Depuis ce moment, Maximilien a toujours été une personne spéciale pour moi. Les petits Autrichiens apprennent à l’école les mythes autour de ce grand personnage. Par exemple, celui selon lequel il était parti chasser. S’étant perdu, il s’est retrouvé sur une falaise, la Martinswand, où il a été sauvé par un ange apparu sous la forme d’un jeune fermier tyrolien. Et un autre mythe veut qu’il ait conquis la forteresse de Kufstein avec d’énormes canons qui avaient tous un nom. Maximilien fut le dernier chevalier et le premier canonnier. Une autre raison qui explique mon attachement à cette figure historique, c’est que j’ai étudié à Innsbruck où je vis depuis longtemps. Quand on se promène dans la vieille ville, on voit beaucoup de choses qui sont liées à Maximilien.

SFL : C’est votre septième album. Vous avez donc pris votre temps avant d’écrire des textes sur votre grand héros.

Georg : C’est vrai, mais il faut dire que les autres membres du groupe ne connaissaient pas vraiment le sujet. Une autre raison qui justifie que cet album arrive maintenant, c’est que l’on fêtera cette année le 500e anniversaire de sa mort. Le moment était donc opportun.

SFL : Comment décririez-vous ce nouvel album ? Est-il comparable à l’un des albums précédents ?

Georg : C’est du Serenity pur jus. Je pense qu’il s’inscrit parfaitement dans la lignée des albums précédents. Les arrangements et la production sont un peu différents parce que nous avons travaillé avec un autre producteur. Pour la première fois dans l’histoire de Serenity, nous avons un véritable chœur avec beaucoup de voix différentes. En effet, dans les derniers albums, les choeurs se composaient surtout de moi et de Jan (Vacik). Sur le nouvel album, il y a Fabio, Marco (Pastorino), Herbie (Langhans), Oliver (Hartmann) et moi. Il y a donc une différence audible.
Vous avez donc une véritable touche d’Avantasia, non seulement au niveau de la production mais aussi au niveau des arrangements. Pour moi, c’est formidable car j’adore les premiers albums d’Avantasia. J’aime la voix d’Oliver Hartmann depuis 1999. À l’époque, il chantait dans un groupe appelé At Vance. J’ai encore tous leurs albums. Pour moi, c’est en quelque sorte un rêve devenu réalité de me retrouver chez Sacha Paeth qui a produit tant de mes albums préférés (les premiers albums de Rhapsody, Kamelot, Avantasia, Angra, Edguy, etc.).

SFL : Comptez-vous consacrer un jour un album à une femme importante de l’histoire ?

Georg : Tout un album, je ne sais pas….. Mais, maintenant que vous en parlez, je me vois bien écrire un album sur Maria Theresia parce qu’elle était une femme incroyable. Elle a eu du mal à se maintenir en place après la mort de son père et aucun empereur mâle n’était disponible. Je suis vraiment impressionné par sa vie. La plupart des gens ne connaissent que Sissi, mais elle était incapable de gouverner. Elle n’avait pas le caractère qu’il faut, elle était beaucoup trop faible pour vraiment régner aux côtés de François Joseph. En revanche, Marie-Thérèse était une véritable femme de pouvoir.  C’est elle qui a mis en place l’école pour tous. Elle a donné naissance à 16 enfants et elle a dû se battre toute sa vie, car les empereurs de France et de Prusse n’avaient de cesse de tenter de s’accaparer des territoires lui appartenant.

SFL : Cela répond en partie à la question suivante, qui concerne les personnages historiques que vous admirez vraiment. Marie-Thérèse en fait partie. Y en a-t-il d’autres ?

Georg : Beaucoup. Nous avons déjà écrit un album sur Leonardo Da Vinci (“Codex Atlanticus“). Pour le reste, j’aimerais beaucoup consacrer un album entier à un personnage comme Albrecht Dürer par exemple. Il y a beaucoup de personnages historiques que j’admire pour leur pouvoir, pour leur héritage, pour l’oeuvre de leur vie. Comme Charlemagne.

SFL : Pas Casanova ?

Georg : Haha ! Il est vrai que ce serait très amusant de choisir comme personnage central du prochain album Giacomo Casanova !

SFL : Vous avez déjà dit que c’est votre héros.

Georg : D’un côté oui. J’ai lu sa biographie et elle était vraiment géniale. Tout le monde connaît Casanova comme l’irrésistible séducteur, mais c’était aussi un philosophe, il a inventé la loterie, c’était un scientifique, il était très doué pour gérer l’argent et c’était vraiment un génie.

SFL :In The Name Of Scotland” est une chanson que vous avez jouée plusieurs fois en live, les fans l’adorent. Ce titre n’est pourtant pas repris sur l’album à venir. Figurera-t-il sur un album dans le futur ?

Georg : Nous avons l’intention de le sortir à l’avenir, c’est sûr. Pour l’instant, nous avons enregistré un cd live qui fera partie du coffret spécial en édition limitée. Il s’agit d’un concert complet enregistré en direct à Budapest et de trois titres enregistrés à Vienne. Ce live comptera 13 titres au total. C’est un vrai cd live, à l’inverse de beaucoup d’enregistrements en public qui sont entièrement refaits en studio.

SFL : Sur “Set The World On Fire“, il y a un guest singer en la personne de Herbie Langhans. Un vent favorable nous a rapporté qu’il y aura une autre surprise sur l’album “The Last Knight“. Y a-t-il un ou une artiste en particulier que vous rêvez d’avoir en guest sur un prochain album de Serenity ?

Georg : Nous ne voulons pas exagérer avec les guests en général. Mais c’est toujours un plus. Il n’est donc pas exclu d’avoir encore des guests à l’avenir.

SFL : Le premier single est sorti récemment, le 28 novembre. Quand pourra-t-on s’attendre à en entendre davantage sur le prochain album ?

Georg : Le deuxième clip vidéo “Souls and Sins” est en ligne depuis le 12 décembre et le troisième single sera mis en ligne juste avant la sortie de l’album.

SFL : Y a-t-il des sites historiques où vous aimeriez jouer, si des concerts y étaient autorisés ?

Georg : Ce serait génial. Il y a une arène vraiment cool en Italie où Gabriele (Berardi) nous propose toujours de jouer, mais il est assez difficile de jouer sur des sites historiques. Nous avons joué un jour à la forteresse de Kufstein. Il est rare de pouvoir jouer. Peut-être y jouerons nous à nouveau avec un groupe plus grand.

SFL : Avec sept albums au compteur, vous avez un tel stock de morceaux fantastiques entre lesquls vous devez faire un choix quand vous préparez la setlist. Est-il difficile de confectionner une nouvelle setlist ? Et comment décidez-vous quelles chansons y figureront ?

Georg : Quand on vient de sortir un nouvel album, ce n’est pas si difficile. On joue toujours les nouveaux singles et le reste de la setlist est une espèce de best of. Pour la prochaine tournée, je suppose donc que nous allons jouer les trois singles, peut-être une nouvelle chanson de plus, et que les autres morceaux seront des extraits des précédents albums. Ce sera un défi à relever. Il y a toujours des fans qui se plaignent que nous n’ayons pas joué un titre ou l’autre. Pendant la tournée en double tête d’affiche avec Rage, on jouera une heure. Si nous jouons quatre chansons de “The Last Knight“, nous pouvons en jouer peut-être cinq autres. Quels seront-ils ? “Lionheart” et “United“, c’est sûr. Pour le reste, on verra…

SFL : Beaucoup de fans espèrent entendre “Fate Of Light“, en avril peut-être ?

Georg : C’est plus probable en avril parce que nous aurons plus de temps de jeu.

SFL : Une heure et demie ?

Georg : Oui, et nous demanderons aux fans ce qu’ils veulent entendre. Comme avec “Changing Fate“, ce titre que tant de gens avaient plébiscité que nous avons fini par le jouer en concert. Certains morceaux sont plus difficiles à jouer en live. Comme Chris vit en Allemagne et tourne souvent avec Beyond the Black, il est parfois difficile de répéter régulièrement et de faire tous les préparatifs nécessaires avant la tournée.

SFL : Pour l’album “The Last Knight“, Marco (Pastorino, de Temperance) a participé à l’écriture du morceau “Set The World On Fire“. A-t-il encore coécrit d’autres titres ?

Georg : Marco, Chris et moi avons travaillé ensemble sur quelques chansons. Le reste du groupe a également participé à l’écriture des autres chansons de l’album.

SFL : Quelle est votre chanson préférée de Serenity et pourquoi ?

Georg : Mes chansons préférées de Serenity en ce moment sont “Invictus“, “Set The World On Fire“, “United“, “Lionheart“, “Legacy of Tudors“…

SFL : Vous pourriez faire une setlist à partir de vos favoris ;- -)))

Georg : Haha, exactement !

SFL : Pouvez-vous expliquer pourquoi ces chansons sont vos préférées ?

Georg : Pas vraiment… “Lionheart” était l’une des chansons que j’ai presque entièrement écrite seul, c’est peut-être pour ça. Et j’adore la mélodie, cette mélodie celtique.
United” a été la première chanson que nous avons écrite pour l’album “Lionheart” et c’était vraiment cool quand Chris a envoyé les bases du morceau. Quant aux autres… avec “Set The World On Fire“, j’ai été vraiment étonné dès les premiers rudiments de ce titre.

SFL : Y a-t-il une nouvelle chanson que vous avez hâte de jouer en concert ?

Georg : “Set The World On Fire” ! Je pense que ce morceau va mettre autant d’ambiance que “Serenade Of Flames” et que tout le monde pourra sauter, danser et chanter en choeur. L’énergie en direct sera vraiment cool. “My Kingdom Comes” risque de bien donner aussi parce que c’est une chanson très rapide.

SFL : L’année prochaine, Serenity va pour la première fois jouer en Russie. Dans quel(s) autre(s) pays aimeriez-vous encore jouer par la suite ?
Georg : Au Japon ! Et aussi en Amérique du Sud. Ce qui serait chouette, c’est de pouvoir partir en tournée avec un grand groupe comme Avantasia ou Nightwish.

SFL : Une tournée avec Avantasia, ce serait vraiment génial car Herbie pourrait alors vous rejoindre sur scène pour chanter “Set The World On Fire“. Comment allez-vous faire pour jouer ce morceau en live dans les tournées à venir ?

Georg : C’est Fabio qui chantera la partie d’Herbie en tournée.

SFL : Merci beaucoup pour votre temps, nous comptons les jours jusqu’à ce que nous puissions entendre le deuxième single ! Bonne chance avec les préventes et à bientôt en tournée !»

Interview : Miranda van Dam
Traduction-adaptation: Hugues Timmermans

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :