ArticlesConcerts

La Saint-Nicolas anti-folk du Fabulus

0 Shares

Les amateurs de rock indé seront gâtés ce mercredi 6 décembre au Fabulus de Woluwe-Saint-Lambert avec une triple affiche exclusive. En provenance directe de New York, deux des piliers de l’anti-folk, Jason Trachtenburg et Cannonball Statman, se produiront en compagnie de France de Griessen pour une date belge exclusive.

Actif depuis l’aube du nouveau millénaire, Jason Trachtenburg s’est d’abord fait un nom au sein du Trachtenburg Family Slideshow Players aux côté de son épouse Tina et de sa fille Rachel. Leur particularité était de raconter des histoires sur base de diapositives trouvées dans des marchés aux puces, celles-ci étant diffusées en support lors des concerts. Lorsque Rachel a commencé à voler de ses propres ailes, il a formé The Pendulum Swings, genre de big band tout à fait anachronique dans le New York du milieu des années 2000.

Parallèlement, il compose des comédies musicales et trouve le temps d’enregistrer des albums sous son propre nom. Le dernier en date, le très réussi “I Really Love You, Tonight” a été publié voici tout juste un an et formera certainement l’ossature d’un set pendant lequel, à l’instar de son compatriote Jeffrey Lewis, il parsèmera sa prestation de moments plus légers.

Facebook / Instagram / Bandcamp

Autre personnage caractéristique du mouvement made in NYC mais dans un style plus imprévisible à l’image d’un Adam Green par exemple, Jesse Statman est tombé dans la marmite lorsqu’il était petit. Fils de l’écrivain Mark Statman et petit-fils du poète Kenneth Koch avec qui il collaborait déjà alors qu’il était haut comme trois pommes, il compose inlassablement et à un rythme plutôt soutenu. Il a en effet écrit son 300ème morceau en 2022 et a depuis publié un double album (“Miracle On Neon Clown Avenue”) et le petit dernier (“Hard To Break”) est sorti le 22 octobre dernier, jour de son trentième anniversaire.

Entre punk acoustique, lo-fi, art rock, expérimental et DIY, les compositions de Cannonball Statman (pseudo adopté en 2012 en souvenir du chien de son enfance) parlent majoritairement de sa ville natale et ont de quoi séduire un public averti. Ses nombreuses tournées autour du monde l’ayant confirmé comme l’un des maîtres du genre (“The king of modern anti-folk”, selon Live Trigger Magazine). Et “Hard To Break” devrait être l’album de la consécration.

Website / Facebook / Instagram / Bandcamp / YouTube

France de Griessen, de son côté, jongle avec énormément d’aisance entre plusieurs disciplines. Comédienne, poétesse, aquarelliste, metteuse en scène, styliste mais aussi et surtout (pour la soirée du 6 décembre en tout cas) auteure-compositrice-interprète. Basée à Paris mais également active aux Etats-Unis et notamment à Los Angeles où elle a enregistré son dernier album en date, “Orpheon”. Plus rock que folk, sa voix plus puissante que jamais dompte des compositions que Karen O aurait franchement pu prendre à son compte lors du break des Yeah Yeah Yeahs.

Website / Instagram / Bandcamp / YouTube

Jason Truchtenburg, Cannonball Statman et France de Griessen se produiront au Fabulus (avenue de Roodebeek 300 à 1150 Woluwe-Saint-Pierre) ce mercredi 6 décembre à partir de 18h30. Début des concerts à 20h. Prix libre.

Laisser un commentaire

Music In Belgium