ArticlesNews

The Ultimate Dreamers : Big. Violent. Remixed.

Le chaleureux accueil réservé à “Echoing Reverie” a encouragé The Ultimate Dreamers à pousser l’expérience un cran plus loin : en confier quelques extraits à des mains expertes pour une relecture inédite. Et le résultat, disponible sur le récent EP “Violent Ghost”, a de quoi surprendre…

Rappelez-vous, The Ultimate Dreamers, c’est ce groupe actif du côté de Lessines durant la seconde moitié des années 80, sacrifié sur l’autel des études et qui n’aurait sans doute jamais connu un second chapitre sans une certaine pandémie. Pendant ce repos forcé, Frédéric Cotton a réactivé le projet qui, depuis, poursuit son petit bonhomme de chemin depuis la capitale. Ainsi, en parallèle à un agenda des concerts plutôt chargé, les sorties discographiques s’enchaînent.

“Live Happily While Waiting For Death”, une compilation de démos vintage non retravaillées, a accompagné leur grand retour à l’automne 2021. L’addictif single “Polarized” a suivi douze mois plus tard, annonciateur d’“Echoing Reverie”, premier recueil de nouvelles compositions en plus de trois décennies pour un groupe au line-up désormais stabilisé et bien en place.

Aujourd’hui, ils publient “Violent Ghost”, un EP de remixes destiné à faire la jonction entre le matériel actuel et un nouvel album prévu pour 2024. Emmené par la version single particulièrement nerveuse et speedée de “Big Violent” (dont le clip, tout comme celui de “Polarized”, a été réalisé par Thomas De Moor), il propose des versions retravaillées de trois extraits d’“Echoing Reverie”. Et pas par n’importe qui…

En effet, Patrick Codenys de Front 242 confère une touche EBM sombre et flippante à ce même “Big Violent” clairement destiné à affoler le dancefloor. Dans le même ordre d’idées, les Italiens de Shad Shadows donnent un relief hypnotique à “Midnight” sur fond de nappes synthétiques alors que les Français de Hørd illuminent “Piano Ghost” en lui insufflant une légèreté insoupçonnée. On retiendra également cette version dépouillée à tomber de “Midnight” au piano. La preuve qu’une vision extérieure peut parfois sublimer des morceaux sans affoler les bpm.

La version physique limitée de “Violent Ghost” (en format CD) est publiée par Komakino Records et sera disponible lors de leurs prochains concerts, à commencer par ce vendredi 1er décembre au Casino de Sint-Niklaas dans le cadre du BIMFEST XXI avec notamment Lords Of Acid et Placebo Effect. Le 9 décembre, ils joueront au Crossover Music Club de Gent en support de Fragment, groupe qu’ils recroiseront à l’Os à Moelle le 10 février 2024. Entre les deux, c’est au Canal 10 à Hautrage qu’ils poseront leurs amplis le 3 février avec Ghostdance et Factheory.

Website / Facebook / Instagram / Bandcamp / YouTube

 

Laisser un commentaire

Music In Belgium