Une grande pièce musicale pour Mathieu Torres !

0 Participations

Le musicien et compositeur français Mathieu Torres nous offre aujourd’hui son nouveau projet musical, L’autopsie du dogme est en fait une longue pièce musicale de près de 55 minutes qui passe par bon nombre de styles musicaux (du Métal au Jazz, du Punk à la Pop, du Grunge à la musique de film), offrant au final une grande fresque sonore et musicale touchant de près le principe de la fusion chère à notre artiste français

C’est un projet solo mais Mathieu s’entoure de sa famille musicale puisqu’il bénéficie de l’aide de 6 musiciens afin de couvrir un grand panel de sons venant de divers instruments. Cet album s’efforce de mener sa réflexion sur deux voire trois axes en parallèle : une satire du milieu de l’industrie musicale, Dieu et ce qu’il reste des dogmes et enfin, un regard sur soi-même en quelque sorte reprenant les deux premiers sujets de réflexion pour les positionner par rapport à sa propre existence…pour plus de détails je vous suggère de vous référer au texte présenté sur la page Facebook de l’artiste :

https://www.facebook.com/Mathieutorres31000

Pour ce qui concerne l’analyse musicale proprement dite, le côté fusion est présent dès les premiers accords puisqu’un néo-classique tirant vers l’opéra s’accoquine d’une guitare élec-trique et de percussions exotiques, sans oublier une basse soutenue et puis l’arrivée d’une flûte progressive qui complète un tableau sonore multiple-couleurs et donc progressif voir fusionnel ! Un résultat qui nous rappelle moult formations des débuts concernant le mouvement progressif des seventies (l’utilisation de la flûte y est pour beaucoup) avec ici, de nombreuses narrations concernant notre société puis, on assiste au retour du classique voir d’un style théâtral qui tranche avec le côté progressif. Plus loin des sons plus modernes, futuristes voir électro font leur apparition pour encore plus nous plonger dans la profonde fusion musicale de l’artiste et, c’est sans préciser qu’encore plus loin on passera par le blues et le rock-psychédélique…le heavy-métal ou encore le jazz…

En fait le plus simple est de prendre la peine d’écouter de bout en bout ce tout grand épique qui, fait honneur à la fusion-rock en mélangeant sans vergogne quasi tous les styles musi-caux, au sein d’une cacophonie maîtrisée qui prouve sans conteste les possibilités infinies de l’imaginaire musical de notre artiste français. Une véritable pièce d’orfèvre pour tous les amateurs de fusion !

L’équipe en place :
Stéphanie Artaud : Pianos, paroles et chants
Hugo Lemercier : Oude Solo + accompagnements (de 07,50 à 11,06)
Julien Langlois : Saxophones, clarinettes, voix
Baptiste Segonne : Batteries (exceptés les samples et partie de Camille)
Camille Bigeault : Batterie (de 21,43 à 24,12)
Laurent Avizou : Guitare solo et accompagnement oreille droite (de 25,54 à 27,48)
Matthieu Paolini : Flute solo, flutes, voix.
Yannick Cognet : Flutes + solo saxophone funky (de 38,43 à 39,37)
Mathieu Torres : Composition, MAO, orchestrations, guitares, voix

Parution officielle : 28/07/2020

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :