ANNABEL LEE – Let The Kid Go

37 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Figure de plus en plus incontournable de la scène indie noire jaune rouge, Annabel Lee sort enfin son premier album. Annabel Lee, c’est ce trio (auparavant quatuor) bruxellois emmené par la pétillante Audrey Marot dont vous avez certainement déjà croisé la frimousse au détour d’une salle de concert. Après deux EP (le spontané “Wallflowers” en 2017 suivi du musclé “Black Pudding” l’année suivante) et une impressionnante série de concerts, le groupe désormais stabilisé autour du bassiste Jérôme ‘Vankou’ Damien et du batteur Hugo Claudel, tous deux échappés d’Animal Youth, passe au format supérieur.

Et on pourrait même dire à l’âge adulte tant “Let The Kid Go”, publié par le dynamique label Luik Music, élève le niveau de composition de Miss Marot. On ne l’a en effet jamais trouvée aussi épanouie, tant d’un point de vue vocal qu’à travers sa guitare magique. Prenez par exemple “Astronaut”, la plage d’intro entamée d’une voix frêle dont l’assurance va de pair avec le déploiement d’une rythmique et d’arrangements entêtants. Une structure que l’on retrouve également sur l’excellent “You Never Came” en clôture de la plaque. Patiemment construit, il feint une entame introspective propre à l’effort solo de la chanteuse (le titre se trouvait en version dépouillée sur la cassette “Little Sad And Not So Sad Songs” en 2018) avant de complètement lui tourner le dos et d’exploser littéralement. On se réjouit de découvrir sa teneur sur scène.

Outre les deux singles avant-coureurs (la nerveuse plage titulaire et le rafraîchissant “See You Naked”), dont l’univers renvoie vers les Throwing Muses, Belly ou, plus près de nous, The Beths, quelques moments-clé parsèment cet album. On pense notamment à l’immédiateté soutenue de “Never Ever” et à l’urgence tonifiante de “Blue Dress”. Pointons encore “LA”, une collaboration avec Etienne Kinkle, le leader de Mountain Bike (dont plusieurs membres sont passés par le line-up d’Annabel Lee au fil du temps). Ceci dit, la mention ira à “Farewell Everyone”, caractérisé par une irrésistible voix hésitant entre innocence et candeur. Avec “Let The Kid Go”, Annabel Lee coche les cases d’un futur classique et rentre avec conviction dans la cour des grands.

Tracklisting
“Astronaut”
“Never Ever”
“Farewell Everyone”
“The Way I Look At You”
“See You Naked”
“Let The Kid Go”
“LA”
“Blue Dress”
“You Never Came”

Pays: BE
Luik Music
Sortie: 2020/03/20

https://www.facebook.com/AnnabelLeeBand/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!