BERLIN HEART – The Low Summit

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Retour vers l’artiste français Vincent Blanot et son album sorti cette année avec il me semble, une coloration plus folk voir country en tout cas, au niveau du court morceau servant d’introduction avec ici, le son de la Lapseel guitare ainsi que des chœurs qui nous plongent au sein d’une autre époque des US. Un second opus où le musicien/compositeur fait appel à de nombreux collaborateurs dont un certain Aurélien Goude (Esthesis, projet dont j’ai déjà parlé sur notre site) permettant je suppose, d’utiliser bon nombre d’instruments et d’élargie encore plus le panel des courants musicaux visités. L’électro et le côté progressif de la musique de Vincent revienne ensuite à nos oreilles avec ici encore des chœurs renforçant le côté mélodique de l’ensemble mais, n’oublions le côté plus fort et plus symphonique qui couvre l’espace sonore avec à la fois un post-rock puissant et un moment plus posé et plus acoustique prouvant que le compositeur continue sur le chemin de la fusion-rock !

Une deuxième composition complexe, intense et variée qui force le respect avec même l’arrivée des cuivres qui, apportent une touche plus classique et ce, avant le retour du folk et de la country sur le morceau suivant. On continue donc de brouiller les pistes et de voyage allègrement à travers les styles, offrant à nouveau un large panel de musiques où les sonorités électro ont toujours leur place avec un final souvent tourné vers la saturation du post-rock. Venons-en à l’extrait vidéo de ce disque avec le retour d’une composition aérienne et plus proche de l’ambient et du classique s’approchant du travail de grandes pointures comme Anathema ou encore No Man (Steven Wilson, Tim Bowness)…une merveille :

En fait et à l’écoute des autres morceaux, on perçoit de nouveau cette grande capacité de composer une musique multiple-facettes où, les courants musicaux s’entrecroisent ou même s’additionnent pour construire un rock attrayant à découvrir et surtout varié ne lassant jamais car au détour d’un accord, il y a toujours la surprise de trouver autre chose soit de plus mélodique ou de plus poussif avec l’incursion de sonorités propres au milieu du jazz comme à celui du rock-progressif. Être capable de jouer du rock comme de la pop voire du classique au sein d’un même opus, relève clairement de l’exploit et est le propre de tous les grands compositeurs de progressif d’ailleurs, certains passages me font penser surtout à Marek Arnold (SSTTGD, Cyril, Toxic Smile…) ou même à Roine Stolt des Flower Kings ou encore à Andy Tillison (The Tangent), tellement l’on s’approche d’une fusion parfaite entre les genres…avec peut-être ici ce petit côté électro ou folk en plus !

De composition en composition, on découvre de nouvelles pistes musicales un peu comme lorsque l’on parcourt un beau livre illustré où après chaque page, l’on découvre de nouveaux dessins avec d’autres couleurs. Une fois de plus Vincent Blanot et son projet nous offrent un tout grand album où, la plongée au sein des diverses musiques est à nouveau parsemée de passages de haut-vol grâce à une orchestration de très haut-niveau. Au final votre serviteur aura découvert à travers ces deux chroniques un tout grand compositeur/musicien…merci à lui et bonne route à vous !

https://berlinheartmusic.bandcamp.com/album/the-low-summit

PS : à écouter de nouveau de bout en bout !

Written, performed, recorded, produced and arranged by Vincent Blanot
Mix & Mastering by Florian Doué at Shifting Process Records

Aurélien Ouzoulias – Drums
Carl Lelonge – Trombone
Jose Gimenze – French Horn
Cécile Dubois – Euphonium
Mathieu Vilbert – Violin
Prosper Sibertin-Blanc – Cello
Logan Berdah – Bass
Quentin Thomas – Alto Saxophone
Aurélien Goude – Lapseel Guitar
Clément Demaria – Backing vocals

Pays: FR
Autoproduction
Sortie: 2022/10/14

https://www.facebook.com/berlinheartmusic

Laisser un commentaire

Music In Belgium
%d blogueurs aiment cette page :