CHARLES IN THE KITCHEN – The Fifth Mecanism (EP)

52 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Notre collègue Michel nous avait déjà parlé de ce groupe suisse courant 2018, avec une chronique d’un EP 2 titres montrant la coloration à la fois rock’n’roll, rock-garage, grunge et stoner-rock de cette formation qui nous revient aujourd’hui avec un nouvel EP 5 titres cette fois-ci. Un mini-album qui démarre sur un tempo rock’n’roll plutôt temporisé, avec un travail vocal qui se module entre grave et aigu et une guitare bien rock…ça c’est sûr ! Le rock est d’abord tenu par la bride puis, les choses s’éveillent avec ça et là des relents de Rolling Stones et donc, une coloration rock’n’roll classique qui rappelle aussi les Américains de Great White. Et c’est finalement vers ces deux références que le contenu musical de cet EP se dirige avec à la fois un rock teinté US souvent teinté de blues idem pour le rock anglais, ce qui fait honneur à de nombreuses grandes pointures avec d’ailleurs, un travail remarquable à la guitare, instrument qui donne le ton jusqu’à présent de chaque composition. Manifestement le combo suisse a décidé de se tourner vers un rock moins brut et plutôt vers une musique, qui met en avant un remarquable travail guitaristique mais aussi, une section rythmique bien en place et un chant maîtrisé mais attention car plus loin le single ”The Boy & The Girl” relance la vapeur d’un punk-rock’n’roll soutenu et énergique…voyez plutôt :

L’accélérateur est mis et la batterie embraye sur une vitesse supérieure, idem pour les accords de guitare plus vifs et plus rapides, le tout accompagné d’un chant à plusieurs voix qui se marient parfaitement avec ce morceau oscillant entre punk-rock et rock-garage. On revient donc ici au contenu du précédent EP, avec une musique plus endiablée et plus vive, qui fait honneur à des courants musicaux d’hier mais toujours aussi vivants !

On termine notre courte visite par une ballade-rock sombre, qui dépose une ambiance rappelant par exemple certaines compositions d’un Chris Isaak mais avec ici, un chant partant vers d’autres timbres (comme Nick Cave et d’autres) qui d’ailleurs prennent en puissance et en volume au fil du morceau, qui s’énerve via une musique passant d’un rythme posé à un rythme plus endiablé où la guitare se fait plus appuyée. Un vent de psychédélisme et de blues souffle finalement sur cette dernière composition qui partie d’une atmosphère temporisée, s’emporte vers quelque chose de plus anarchique et plus proche du rock-garage :

Voilà un mini-album où les Suisses de Charles In The Kitchen continuent leur création à travers le dédale composé des diverses déclinaisons du rock’n’roll, louvoyant entre rock-classique et rock-garage, pour le plus grand plaisir de tous ceux qui aiment le rock avec un grand R !

L’EP :
“Sleep Through The Night”
“I Wanna Know”
“Johnny My Kind”
“The Boy & The Girl”
“You Never Talk”

Pays: CH
Division Records
Sortie: 2019/05/24

https://www.facebook.com/Charles-in-the-Kitchen-267698636703555/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!