CYRIL – The Way Through

66 Participations

Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Retour de cette excellente formation allemande au sein de laquelle on retrouve d’une part l’infatigable Marek Arnold (claviers et saxophone, membre des groupes Cyril, Toxic Smile, Seven Steps To the Green Door, Flaming Row…) et d’autre part Larry.Brödel (chant et membre des groupes Cyril, Toxic Smile) l’homme à la voix d’or…sans oublier la participation de Manuel Schmid (chant et claviers), Dennis Strassburg (basse), Ralf Dietsch (guitares) et Clement Litschko (batterie et percussions). Mais ce n’est point tout puisque c’est Guy Manning (Damanek, UPF et ex-Tangent) qui a écrit l’histoire et les paroles Marek…Denis…Manuel composant la musique bien sûr enfin, notons la présence en “guests” de Martin Schnella (Flaming Row), une sacrée équipe qui devrait confirmer le succès des deux précédents albums ”Gone through years” paru en 2013 et ”Paralyzed” sorti en 2016 déjà à l’époque des concept-albums.

Si l’histoire nous compte l’attention que porte une personne entre la vie et la mort dans un monde parallèle proche du coma, la musique devrait nous proposer un savant cocktail de passages mélodiques, de moments instrumentaux, de rock-progressif évidemment et d’arrangements respirant la finesse et la recherche ! Ambiance atmosphérique puis acoustique pour ouvrir ce nouvel opus puis, ça démarre sur un rock-progressif chatoyant où, synthés, guitare et section rythmique accompagnent un travail vocal toujours de belle facture (la voix de Larry restant unique). Attrayant et s’approchant quelque peu d’un pop-progressif voir même de l’univers du jazz, ce premier morceau nous permet de percevoir directement la grande recherche au niveau d’une composition Made in Marek, offrant d’emblée le style Cyril avec par exemple les envolées de synthés…J’ai parlé du beau travail vocal de Larry, on pourrait dire la même chose de celui de Manuel Schmid (pour rappel, il nous avait proposé un recueil chanté en allemand, basé sur des compositions de Marek Arnold) avec pour les deux vocalistes, un résultat qui renforce le côté pop et accessible des compositions de l’album. Si la guitare acoustique apporte la coloration folk-rock, le saxophone de Marek nous remet alors une couche jazzy toujours aussi agréable à écouter, idem pour les passages au piano pour le côté néo-classique, ce qui prouve une nouvelle fois l’aspect multiple-couleurs des morceaux composés par Monsieur Marek ! Sur ce je vous laisse écouter l’extrait de présentation de l’opus :

Après seulement deux morceaux on sent ici la conception d’un tout grand album progressif, qui apporte moult passages diversifiés et fouillés, permettant à divers styles de cohabiter avec efficacité. Et cela continue encore et encore au sein d’une musique où, pop-musique et rock-progressif offrent à la fois des moments légers et des moments plus pêchus tout en gardant en point de mire, la mélodie et la finesse ! On retrouve incontestablement la marque de fabrique Cyril mais aussi ce que la scène néo-progressive allemande sait faire de mieux, une musique élaborée bourrée de recherches qui touche directement chaque “progueux” qui se respecte et qui apprécie depuis longtemps le style progressif teuton.

Ajoutons que les arrangements musicaux de Marek (Denis et Manuel) atteignent ici un tel niveau qu’il est inconcevable de ne pas aimer le résultat, qui renforce mon impression personnelle d’avoir ici une équipe au sommet de sa forme et de son inspiration. Des intros atmosphériques, des passages acoustiques et folk, des moments néo-classiques ou encore jazzy sans oublier bien sûr pour l’ensemble un rock-progressif techniquement largement haut-dessus du lot avec pour couronner le tout, un travail vocal (Larry + Manuel) mélodique et beau qui parachève un tableau sonore complet et parfaitement abouti offrant ici un album somptueux ! N’ayons pas peur des mots car voici venir un opus que tous les progueux se devront d’écouter et d’avoir sous le bras, pour pouvoir à loisir réécouter sans relâche un tel précieux, car il y a tous les éléments du grand rock progressif Made in Germany. Bravo à toute l’équipe et surtout à ce diable de Marek Arnold, personnage devenu incontournable de la scène néo-progressive teutonne.

Line-up :
Manuel Schmid (chant et claviers)
Marek Arnold (claviers, saxophone et composition)
Dennis Strassburg (basse)
Ralf Dietsch (guitares)
Clemens Litschko (batterie et percussions)
Larry.Brödel (chant)
Guy Manning (écriture)
Martin Schnella (guitares)

L’album:
”the gate”
”my own reflection”
”first love (a lullaby)”
”get up high”
”a sign on the road”
”the wasteland – home again”
”the way through”

Pays: DE
Progressive Promotion Records PPRCD070
Sortie: 2019/04/30

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!