EKKO (Trio) – 3 = 1

9 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

J’ai rencontré cet étrange trio à la fois folk/jazz/irish/néo-classique et traditionnel (au bon sens du terme), lors d’une édition du Festival d’Art de Huy à l’époque, j’avais découvert un groupe sympa et plein d’énergie véhiculant une sorte d’osmose ou d’alchimie entre divers courants musicaux le tout joué avec une ferveur non dissimulée. Et bien les revoilà nos trois compères qui se sont rencontrés par hasard, proposant aujourd’hui un album complet comprenant 13 compositions où, le son de la mandoline, de la trompette et de l’accordéon diatonique se marient au sein d’une joyeuse farandole de sons et ce sans oublier un petit brin d’humour vu la courte présentation du groupe sur le jingle de l’album ! Sinon passons aux choses sérieuses avec une trompette sautillante accompagnée de la mandoline et de l’accordéon, offrant une musique entraînante proche du style manouche et d’autres musiques traditionnelles rappelant par exemple les Balkans ou l’Irlande. En fait l’accordéon est lui-aussi plutôt sautillant ou pourrait-on dire joyeux avec pour calmer quelque peu l’enthousiasme sans borne du trio, une mandoline plutôt cristalline et calme distillant de fins arpèges comme sur Triton.

J’ai parlé plus haut d’osmose et il est vrai que les trois instruments s’associent ici à merveille (et forcément les trois musiciens d’où le nom de l’opus 3 = 1, trois ne font qu’un et trois fois un = trois…)au sein d’une musique joyeuse et fluide mais qui, sait aussi être posée et tendre comme pour la composition Préval où, le tempo est plus feutré portant au-devant des instruments chaloupés entre jazz et musique traditionnelle tirant vers certains pays anglo-saxons. Ici tout est joué avec finesse, ce qui démontre la dextérité de nos trois lascars (Lorcan, Antoine et Pablo) maniant chacun leur instrument de prédilection avec je pense, une véritable envie de jouer et de bien faire ! Plus loin cette joie de jouer revient alors nous offrant à nouveau des accélérations de tempos, offrant aux amateurs une musique entraînante et donc chantante, toujours dans un style mélangeant des pincées de jazz avec des soupçons de musique traditionnelle et toujours un brin d’humour (regardez certains titres des compositions) et de bonne humeur…et même de cuisine (voir ici plus bas) !

Dans une sorte d’alternance certainement voulue par les trois musiciens, les compositions nous proposent un chassé-croisé entre ritournelle entraînante et colorée et, des moments plus posés proches parfois de musiques de vieux films où, l’auditeur peut encore plus apprécier la finesse du travail sur les trois instruments…remarquable d’ailleurs. En tout cas voilà un album qui présente une démarche musicale atypique mais qui, présente surtout trois jeunes virtuoses capables de littéralement jongler avec leur instrument respectif avec doigté et finesse au sein d’un recueil, qui pourrait intéresser aussi-bien les amateurs de musiques traditionnelles que ceux qui apprécient le jazz et le folk. Sinon ce qu’il faut retenir de cet opus, c’est finalement la découverte de trois beaux instruments à travers le jeu de trois musiciens talentueux et hautement sympas (souvenir du Festival d’Art de Huy). Une belle découverte…merci à Bertand Squelard pour avoir pensé à moi !

Le trio:
Lorcan Fahy (mandoline, composition)
Antoine Dawans (trompette)
Pablo Golder (accordéon diatonique, composition)

L’album :
“Ekko’s Jingle”
“Triton”
“Préval”
“Johnny”
“Nestor”
“Dinosaurus Swing”
“Greensfields Of Ekko Planet”
“Belgo-Irish Blues”
“Casse-Tête.be”
“Bossa Bruxelles”
“Tétra & Pak”
“Een, Twee, Drie”
“Leopold’s Garden”

Pays: Be
Fragan/Tonton Productions asbl
Sortie: 2019/10

https://www.facebook.com/Ekkotrio/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!