ESTHESIS – Watching Worlds Collide

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Second album pour le projet Esthesis toujours porté par Aurélien Goude dont, j’avais chroniqué le premier opus sorti en 2020 et proposant un savant mélange de rock-progressif et de rock-atmosphérique, une formation que j’avais pu voir en concert lors d’un déplacement en 2021 Chez Paulette dans le nord de la France. A l’occasion j’avais pu longuement discuter avec Aurélien qui à l’époque justement, m’avait parlé de ce futur album et de sa nouvelle orientation musicale par rapport à sa première production. Donc c’est avec curiosité et intérêt bien sûr que je vais à la découverte de ce nouveau jalon du groupe avec un démarrage toujours atmosphérique mais où, viennent s’immiscer des effluves à la fois jazzy et techno offrant un rendu musical au tempo chaloupé et légèrement soul qui, me rappelle d’une part le travail de Porcupine Tree mais également les réalisations dans le monde du jazz et de la soul-music. Une première composition multiple-facettes qui en partie centrale, part dans les tours pour couvrir l’espace sonore puis c’est le retour vers une atmosphère plus posée mais toujours aérienne avec un beau solo de guitare…une vraie réussite ! Venons-en alors au clip officiel de l’album avec ici à nouveau, une musique multiple-couleurs où, rock-progressif s’associent au monde du jazz comme à celui de la soul et du funk, grâce à un tempo entraînant et légèrement dansant nous poussant à bouger au sein d’une œuvre plus personnel aux dires de son concepteur :

Un peu comme si le monde du progressif venait à la rencontre du monde de la soul et du jazz offrant ainsi à la fois, des passages poussifs et des moments chaloupés au sein du même morceau donc, un travail complexe et fouillé qu’il faut ici féliciter ! Côté technique on notera le foutu beau travail à la basse comme au saxophone mais en fait, tout est à l’unisson pour réaliser un super morceau comme cette guitare funky ou ces claviers qui construisent l’arrière-plan musical. Idem pour les passages au piano qui apaisent l’ambiance générale ou encore les programmations techno qui distillent çà et là, quelques instants plus rythmés histoire de compléter le rendu de la section rythmique. Jusqu’à présent le travail de composition force l’admiration car, il n’est point chose facile de réaliser une telle architecture sonore où, les sonorités de divers courants musicaux s’assemblent à merveille comme ce violon sur la troisième composition apportant une empreinte néo-classique.

Cette facette du classique qui reste présente à travers le son du piano qui plus loin, lance une ballade funky bien cadencée où, il me faut vous parler du travail vocal qui depuis le début est lui-aussi remarquable, chant et chœurs étant judicieuses choisis et épousent à la perfection les divers tempos des morceaux ! Et toujours ce sens inouï de la rythmique qui perdure depuis le début avec pour ne pas oublier un impeccable rendu à la batterie, offrant composition après composition un résultat qui pousse l’auditeur à la fois à écouter mais aussi à bouger son corps, avec cette rencontre entre le rock-progressif et les mouvements musicaux noir américains plus cadencés…c’est de la fusion en fait et de la bonne !

Techniquement le terme de fusion-rock va comme un gant à la musique d’Aurélien Goude qui ici, a manifestement laissé son esprit librement vagabonder pour réaliser sans retenue ce qu’il voulait composer, partant à la découverte de nombreux horizons musicaux. Au sein d’un même disque offrir à l’auditeur à la fois du progressif comme du jazz ou encore du funk sans oublier de la soul et du néo-classique, relève littéralement de l’exploit d’autant plus que, tout ici se marie sans aucun à-coup ou break…profil bas et bravo aussi aux musiciens qui l’accompagnent (Baptiste, Marc, Arnaud)

Ci-dessous le lien Bandcamp pour découvrir toutes les compositions de cette merveille !

https://esthesis.bandcamp.com/

Aurélien Goude : keyboards and vocals, lap steel guitar (4, 6), guitar (2), harmonica (7), drum/FX programming (3), bass programming (6)
Baptiste Desmares : lead guitar
Marc Anguill : bass guitar
Arnaud Nicolau : drums

Pays: FR
Autoproduction/Misty Tones
Sortie: 2022/08/19

https://www.facebook.com/esthesismusic

Laisser un commentaire

Music In Belgium