ILLUMINAE – Dark Horizons

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Je parlais récemment de belle pochette et donc aussi de beau digipack richement coloré, c’est encore le cas ici avec en sus un magnifique livret très complet lui-aussi parsemé de très beaux dessins…un ensemble d’illustrations les plus réussies les unes que les autres pour envelopper la galette de ce nouveau projet ! Derrière Illuminae se cachent en fait d’une part Ian Jones (Karnataka au sein duquel on retrouve un certain Jonathan Edwards, Chasing The Monsoon) et d’autre part, Agnieszka Swita (Caamora, l’un des multiples projet de Clive Nolan) avec en sus, l’apport de plusieurs guests comme Steve Hackett (Genesis), John Helliwell (Supertramp), Graig Blundell (Steven Wilson) ou encore Troy Donockley (Nightwish). Tout ce beau monde pour concevoir un très bel album de rock symphonique qui, devrait je suppose marquer les esprits en espérant bien sûr que, le contenu musical soit à la hauteur du magnifique coffret qui enveloppe ce disque.

Le bruit des vagues, la tempête et une cloche d’église élancent effectivement une musique bien conçue et enjouée mais surtout le très beau timbre de voix d’Agnieszka au sein d’un rock-symphonique charpenté, coloré par une orchestration à la fois rock et néo-classique. Une instrumentation sublime à la fois symphonique et classique (bravo à Ian) , additionné d’un travail vocal de haut-vol font de cette première composition, un fabuleux morceau en guise de mise en bouche alors autant dire que si le reste est du même acabit, on est tombé sur la perle rare et donc un tout grand album ! Voyons si c’est encore le cas avec le premier single de l’opus, à l’écoute ci-dessous :

On garde effectivement l’osmose entre une orchestration à la fois néo-classique et rock colorée toujours par cette magnifique voix qui, nous emporte haut et loin grâce à cette capacité de rendre la composition fluide et mélodique avec aussi cet effet de superposition de voix. Notons encore un très beau passage à la guitare mais en fait, chaque instrument est à sa place et donc, cela découle d’un fabuleux travail de composition pour un album qui devrait marquer je pense cette année ! En fait c’est la finesse et la précision de l’architecture de chaque morceau qui impressionne mais aussi, la grande profondeur symphonique qui perdure tout du long de l’album avec encore, des passages atmosphériques ou des moments néo-classiques…tout cela rehaussé de la superbe voix d’Agnieszka. Tout y est y compris la présence d’une belle ballade (il y en aura plusieurs) où, l’on perçoit quelques effluves celtiques mais ce qu’il faut retenir, c’est le fait que cette magnifique musique nous élève du sol à chaque instant !

Un opus qui présente aussi toutes les caractéristiques d’un concept avec à la clé, une multitude d’ambiances et d’atmosphères toutes réussies passant d’une intro mystérieuse et aérienne vers un rock-symphonique moderne sans oublier çà et là, des passages acoustiques ou celtiques qui apportent encore d’autres facettes à la musique proposée…avec même un passage à la couleur du jazz en fin de parcours (John Helliwell).

Mixé par Joe Gibb (Massive Attack, The Cure…) ce “Dark Horizons” est une véritable merveille de bout en bout, démontrant l’excellente capacité de composition de Ian Jones mais aussi les magnifiques capacités vocales d’Agnieszka Swita, sans oublier bien sûr le coup de patte de tous les prestigieux invités. Au-delà de la dominance symphonique et progressive de l’album, cet opus est tout simplement un grand album de rock et donc forcément un incontournable mais il reste bien sûr un must du genre !

Pour moi le meilleur album à chroniquer depuis le début de l’année !
De la toute grande musique !

L’équipe du projet :
Ian Jones (basse, claviers, piano, guitare acoustique, arrangements, composition et écriture)
Agnieszka Swita (chant, composition et écriture)
+ guests
Steve Hackett (guitare électrique)
Craig Blundell (batterie)
John Helliwell (saxophone et clarinette)
Troy Donockley (instruments celtiques)
Luke Machin (guitares lead et rythmique)
Gonzalo Carrera (piano)

L’album:
“The Lighthouse”
“Blood on Your Hands”
“Edge of Darkness”
“Lullaby”
“Twice”
“Heretics & Prophecy”
“Sanctuary”
“Black Angel”
“Sign of Infinity”
“Dark Horizons”

Pays: GB/PL
Gonzo Multimedia Group/Immrama Records ILLUCD001
Sortie: 2021/02/12

https://www.facebook.com/illuminaemusic

Laisser un commentaire

Music In Belgium