ILLUMISHADE – Eclyptic: Wake of Shadows

31 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Alors que le moral n’est pas toujours au beau fixe en période de confinement, il se produit parfois un événement extraordinaire qui vous réconcilie avec la vie. Tel fut le cas lorsque j’ai ouvert le lien me permettant de découvrir le groupe suisse Illumishade à travers son premier opus intitulé «Eclyptic: Wake of Shadows». À peine les premières notes ont-elles commencé à retentir dans mon bureau que déjà la magie opère.

Un univers musical fait de magie, de créatures mystiques, de rituels anciens et de traditions sacrées, dont le sort repose sur les épaules de cinq protecteurs appelés les “Illumi”. Après avoir parcourus des milliers de kilomètres, ils se retrouvent à devoir défendre ce monde envoûtant et les créatures qui le peuplent. Un univers débridé ouvrant la voie à des aventures musicales passionnantes.

Le premier morceau mis en ligne pour découvrir ce projet est «World’s End»:

Dans la foulée, le groupe a aussi publié un second titre intitulé «Rise»:

Le troisième extrait proposé est intitulé «Crystal Silenc»:

Rarement de mémoire de chroniqueur j’ai eu l’occasion d’entendre un premier album d’un tel niveau. Ce fut le cas il y a deux ou trois ans avec le projet Phantasma, puis plus récemment avec Ad Infinitum et comme la foudre tombe rarement plusieurs fois au même endroit, rien ne laissait présager la découverte d’un tel joyau dans un avenir aussi proche.

Mais qui sont donc les artistes qui se cachent derrière le patronyme Illumishade? Le nom de Fabienne Erni n’est pas entièrement inconnu. Vous avez pu apercevoir la belle harpiste-chanteuse en pleine action avec Eluveitie lors du passage de la formation folk-metal à Anvers en décembre dernier (lire notre compte rendu). Et c’est bien à elle et au guitariste Jonas Wolf que l’on doit la naissance de ce nouveau projet.

Comme Phantasma, «Eclyptic: Wake of Shadows» aurait pu être une comédie musicale version métal, tant l’album affiche une belle cohérence. Le son d’Illumishade, on pourrait le comparer à du Delain sans le côté électro dance. Une musique qui fait la part belle aux riffs de guitare et à la mélodie servie par l’excellente voix de Fabienne. Les compositions sont hyper catchy, même quand elle ont un petit côté plus dur comme «Tales of Time» que Chrigel Glanzmann (Eluveitie) vient agrémenter de son chant guttural si reconnaissable.

Des mélodies presque addictives comme «Crystal Silence» peuvent rappeler aussi, par leur architecture instrumentale, l’univers de la regrettée formation néerlandaise Stream Of Passion.  La comparaison vaut aussi pour les morceaux plus sombres comme «Muse of Unknown Forces», dont le refrain me fait aussi penser par ailleurs au cultissime «Don’t Speak» de No Doubt.

On trouve aussi sur cet album une autre pépite, un morceau énorme où l’épique le dispute au grandiose : «World’s End».

Un grand groupe est né! Tout en rappelant plusieurs groupes/artistes/influences, Illumishade réussit, dès ce premier essai, le pari d’affirmer son style personnel dans un album aux compositions à la fois diverses et soignées, servi par une instrumentation exceptionnelle et la voix fabuleuse de Fabienne Erni. La production est impeccable et chaque titre est une invitation au voyage. L’univers de la formation helvétique se déguste aussi bien de manière fragmentée que comme expérience holistique. Un album passionnant à écouter qui ne demande qu’à tourner en boucle pour nous distraire et nous aider à retrouver la sérénité en ces temps difficiles.

Cerise sur le gâteau: comme le groupe ne peut pas se produire sur scène pour la realease party de l’album, il a décidé de faire le concert malgré tout mais de l’offrir en streaming ce 23 mai à 20h00. Alors soyer nombreux au rendez-vous à l’adresse https://www.youtube.com/watch?v=dCLG2yIeeJw.

Un album époustouflant: nourrissant sans être trop roboratif, utilisant les codes en se les réappropriant dans un parfait équilibre entre les compositions plus rythmées et plus calmes, plus sombres et plus positives. Une véritable catharsis métallique, remède parfait à la morosité ambiante. Un album incontournable pour les amateurs de métal mélodique et très certainement un album du top 5 de l’année!

Le groupe :

  • Fabienne Erni (chant, piano)
  • Jonas Wolf (guitare)
  • Yannick Urbanczik (basse)
  • Marc Friedrich (batterie)
  • Mirjam Skal (orchestration, synthétiseurs)

Les titres de l’album :

  1. Passage Through the Clouds
  2. The Calling Winds
  3. Tales of Time (feat. Chrigel Glanzmann)
  4. The Farewell Arcades
  5. Crystal Silence
  6. What Have I Become
  7. Rise
  8. Into the Maelstrom
  9. Muse of Unknown Forces
  10. Golden Lands
  11. Beyond the Obsidian Veil
  12. World’s End
  13. Glowing Tides

Site internet: https://www.illumishade.ch/
Facebook: https://www.facebook.com/illumishade/
Instagram: https://www.instagram.com/illumishade/
Twitter: https://twitter.com/nightwishband
YouTube: https://www.youtube.com/user/Nightwishofficial

Pays: CH
Label: Illumishade
Sortie: 2020/05/15

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!