IZZY & THE BLACK TREES – Trust no one

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

La scène rock polonaise, bien qu’éloignée géographiquement de notre cher Ouest européen, est néanmoins assez active ces temps-ci, avec l’émergence de nouveaux groupes qui osent prendre à bras le corps la question du rock à l’anglo-saxonne. On voit ainsi poindre de nouvelles têtes de l’autre côté de l’Oder, tels que Pola Chobot & Adam Baran, ou des combos continuant leur progression comme Feral Trees, Hidden World ou Fertile Hump. Un autre nouveau venu qui pourrait faire parler de lui un peu plus sérieusement est ce groupe Izzy & The Black Trees, formé à Poznan en 2017 et tournant autour de la personnalité attachante et dynamique d’Iza Rekowska, dite Izzy. Avec ses Black Trees, la jolie blonde sort ici un premier album long format, faisant suite à un EP éponyme édité en 2018.

Si ce premier EP révélait des ambiances proches du folk rock ou distillait des ambiances assez aériennes, l’album ʺTrust no oneʺ change assez radicalement de style en optant pour un rock garage et post-punk tout en tension et en colère contenue. Ici, Izzy et son groupe convoquent le souvenir des grands groupes Eighties animés par des filles, tant pour les atmosphères développées que pour le chant, qui rappelle un peu toutes les grandes hurleuses de l’époque : Debbie Harry (Blondie), Ari Up (The Slits), Poly Styrene (X-Ray Spex), Siouxie & The Banshees, Nina Hagen ou Patti Smith. On peut aussi citer Alison Mosshart (The Kills) afin de rajeunir un peu les influences avec un groupe plus récent.

On est tout de suite mis dans le bain par les assauts de guitares sautillantes et hypnotiques qui parcourent le premier morceau ʺTrust no oneʺ. Le groupe oblique alors vers des choses plus dansantes et blondiennes sur ʺPicasso’s octopussʺ, un des morceaux les plus marquants de cette sélection. Il sera encore question de faire parler des guitares ombrageuses sur ʺAfter darkʺ ou ʺMr Presidentʺ, à un moment de l’album où des mélodies plus calmes et un rien plus psychédéliques prennent le pas sur la violence des débuts (ʺScream sea lionsʺ, ʺStrangers allowʺ). Le disque sait s’arrêter juste à temps, au moment où le dernier titre ʺKite dancerʺ, encore très lent, vient donner l’impression que les choses s’embourbent dans une tranquille routine. On n’aura donc pas eu le temps de s’ennuyer au cours de ces 33 minutes où Izzy & The Black Trees ont su rendre hommage aux moments les plus captivants du post-punk et du néo-garage des années 80.

Le groupe :

Izabela “Izzy” Rekowska (chant et guitare)
Mariusz Dojs (guitare et chant)
Łukasz Mazurowski (basse)
Mateusz Pawlukiewicz (batterie)

L’album :

ʺTrust No Oneʺ (4:10)
ʺPicasso’s Octopussʺ (3:30)
ʺAfter Darkʺ (3:21)
ʺKing of Gardensʺ (4:24)
ʺMr. Presidentʺ (3:17)
ʺScream Sea lionsʺ (5:31)
ʺStrangers Allowʺ (5:13)
ʺKite Dancerʺ (3:53)

https://izzyandtheblacktrees.bandcamp.com/album/trust-no-one
https://www.facebook.com/IzzyandtheBlackTrees/?ref=page_internal

Pays: PL
Antena Krzyku
Sortie: 2020/11/20

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!