KANE, Chez – Chez Kane

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

L’histoire de ce premier album solo de Chez Kane commence dans la tête de Danny Rexon. Ce chanteur guitariste qui évolue habituellement dans Crazy Lixx est un amoureux du son hard rock mélodique des années 80. Comme il est né en 1982, il n’a précisément pas connu l’âge d’or du hard rock FM et AOR, qui battait son plein en ces riantes années 1982-1989, avant de se faire détrôner par le son des années 90, grunge et Britpop en tête. Son groupe Crazy Lixx est d’ailleurs une expérience pour retrouver ce son et ces ambiances des années 80, avec six albums sacrifiant à ce style depuis 2007. Et ce n’est pas un hasard si le label Frontiers Music a signé ce groupe dès son deuxième album ʺNew religionʺ, en 2010.

Danny Rexon est donc un habitué de l’écurie Frontiers et les têtes pensantes de cette maison prêtent attention à ses idées. C’est ainsi que Frontiers accueille avec enthousiasme ce projet de Danny Rexon mettant en valeur la chanteuse anglaise Chez Kane, qui opérait jusqu’à présent avec ses deux sœurs dans le groupe Kane’d, une formation hard rock mélodique responsable de trois albums.

Pour ce premier album solo de la chanteuse, Danny Rexon a tout porté sur ses épaules, tant et si bien qu’on serait en droit de se demander si cet album n’est pas à créditer à Danny Rexon lui-même. Le Suédois fait effectivement tout : composition des morceaux, exécution instrumentale (guitare, basse, batterie, claviers, chœurs), production, enregistrement, mixage et vente du projet à Frontiers. Dans l’affaire, la chanteuse Chez Kane n’a qu’à se pointer au studio pour y poser ses parties chantées, exposer son joli corps sous l’objectif de l’appareil photo pour la pochette, et c’est à peu près tout.

Mais le rôle de Chez Kane n’en demeure pas moins essentiel car c’est sa voix qui crée ici la différence. Puissant et mélodieux, son organe n’est pas sans rappeler celui des reines du hard rock mélodique des Eighties, les Lee Aaron, Lita Ford, Pat Benatar ou les sœurs Wilson de Heart. Elle donne corps et vie à des compositions dynamiques et fières qui – sans son intervention – ne seraient que de pâles copies de ce qui se faisait déjà dans les années 80. Mais enfin, il faut quand même se souvenir que nous avons affaire ici à de l’AOR, c’est-à-dire un genre qui a épuisé toutes ses possibilités de renouvellement depuis bien longtemps.

Il ne reste plus qu’à se mettre le cerveau en mode ouvert et recevoir sans trop être exigeant de très bonnes compos qui donnent envie de bouger et de célébrer la vie cool. Danny Rexon a eu sur ce coup quelques bonnes idées, notamment sur les formidables riffs de ʺRocket on the radioʺ, un titre qui arrive en troisième position sur l’album et qui éveille soudain l’intérêt, après deux premiers morceaux assez passe-partout. On est alors dans de bonnes dispositions pour se laisser séduire par les sautillants ʺGet it onʺ (rien à voir avec T. Rex), ʺToo late for loveʺ (rien à voir avec Def Leppard), ʺBall ‘n chainʺ (rien à voir avec Big Brother & The Holding Company), ʺMidnight rendez-vousʺ (rien à voir avec Tokyo Blade) ou ʺDead end streetʺ (rien à voir avec les Kinks). On le voit, rien que les titres des chansons dénotent un certain manque d’imagination car d’autres y ont déjà pensé, mais dans l’ensemble, le charme et l’énergie vocale de Chez Kane donnent toutefois du cachet à cet album.

Le groupe :

Chez Kane (chant)
Danny Rexon (guitare, basse, batterie, claviers, choeurs, écriture, production)

L’album :

ʺBetter Than Loveʺ
ʺAll of Itʺ
ʺRocket on the Radioʺ
ʺGet It Onʺ
ʺToo Late For Loveʺ
ʺDefender of the Heartʺ
ʺBall N’ Chainʺ
ʺMidnight Rendezvousʺ
ʺDie In The Name Of Loveʺ
ʺDead End Streetʺ

https://chezkane.bandcamp.com/releases
https://www.facebook.com/ChezKaneVocalist

Pays: GB
Frontiers Music
Sortie: 2021/03/12

One thought on “KANE, Chez – Chez Kane

  • mai 7, 2021 à 18:07
    Permalink

    Je me souviens avoir vu cette artiste avec ses soeurs dans le groupe Khaned il y a quelques années. C’était au Spirit of 66 en première partie de Pendragon. J’avais déjà beaucoup aimé à l’époque…

Laisser un commentaire

Music In Belgium