CD/DVDChroniques

LA NAUSEE – Battering ram (EP)

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

En anglais, le battering ram, c’est le bélier, l’engin qui servait au Moyen-Âge à enfoncer les portes des châteaux-forts cathares ou des forteresses maures afin d’y imposer la foi authentique à coups de masses d’armes ou de haches à double tranchant. ʺBattering ramʺ est ici le titre du premier EP de La Nausée et le nom est particulièrement bien trouvé puisque ce petit disque de cinq titres vient mettre tous les murs par terre et réduit votre chambrette en copeaux avant que vous ayez eu le temps de vous rendre compte de quoi que ce soit.

Avec un sludge metal particulièrement énervé et surpuissant comme une bombe au plutonium enrichi, on pouvait supposer que La Nausée était un combo bien fourni en musiciens déterminés prêts à tout faire sauter pour la cause du boucan. Eh bien non, ce groupe gantois se limite à une seule et unique personne, un certain Jelle de Bock qui manipule tous les instruments traditionnels du genre, c’est-à-dire la guitare, la basse et la batterie, sans oublier un chant de possédé sorti d’une séance de spiritisme avec Odin.

La Nausée est formé en 2021 par un type dont on ne connaît aucun antécédent. Il sort un EP cinq titres qui sert à la fois de rouleau compresseur et de boule de démolition et manifeste une rage dont on commençait à croire qu’elle avait disparu des paysages sonores désormais tenus par de petits mignons élevés aux produits laitiers. Ici, c’est un véritable ouragan rappelant à la fois les Deftones, Iron Monkey, Soulfly ou Pitchshifter qui nous replace au cœur du métal purulent des années 90. Le premier morceau ʺLike coinʺ (qui figure par ailleurs sur le troisième volet de la compilation ʺSounds of hellʺ) fait sauter les gonds de la porte blindée et c’est ensuite une horde de titres plus brutaux et hargneux les uns que les autres qui vient faire gicler boyaux et tympans à travers toute la pièce. ʺControlledʺ marque un rythme épileptique tandis que ʺLighted by a torcheʺ provoque la combustion instantanée de tout corps vivant se trouvant à proximité. Quant à ʺMass drownʺ et ʺSplitʺ, ce sont des trucs à faire passer Korn ou Machine Head pour des chorales de boy-scouts pré-pubères et phtisiques.

C’est donc une surprise de taille qui nous saute ici à la gorge. Je ne sais pas si La Nausée continuera à nous donner des maux de têtes lors de prochains albums mais on peut déjà profiter sans aucune honte de ce petit EP dévastateur qui fait du bien là où ça fait mal.

Le groupe :

Jelle de Bock (tout)

L’EP :

ʺLike Coinʺ (02:43)
ʺControlledʺ (03:23)
ʺLighted by a Torcheʺ (02:32)
ʺMass Drownʺ (03:14)
ʺSplitʺ (02:49)

https://la-nausee.bandcamp.com/album/battering-ram

https://www.facebook.com/la.nausee.official/

Pays: BE
Spectral Hound Records
Sortie: 2021/05/07

Laisser un commentaire

Music In Belgium