LIONVILLE – Magic is alive

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

En ces temps troubles où tout semble partir en quenouille sur notre bonne Terre souffrante, un moyen de combattre la morosité ambiante pourrait bien être d’écouter du rock FM bien insouciant et bêtement optimiste et dans ce genre, un groupe comme Lionville pourrait bien se révéler être un remède idéal.

Ce groupe est formé à Gênes il y a une dizaine d’années à l’instigation des frères Stefano Lionetti (guitare, chant, composition) et Alessandro Lionetti, d’où le nom de Lionville. La chance arrive tôt lorsque le chanteur Lars Säfsund (Work Of Art, Enbound) se met de la partie. La belle voix éclatante du Suédois est en effet un gage de réussite potentielle pour Lionville, qui démarre sa discographie en 2011 avec un premier album éponyme fort bien reçu par les amateurs de rock FM et AOR.

Après un ʺLionville IIʺ sorti en 2012, le groupe signe chez Frontiers Music en 2017, ce qui lui donne une visibilité accrue et des moyens conséquents. L’inévitable Alessandro Del Vecchio, producteur maison chez Frontiers, participe en 2017 à l’album ʺA world of foolsʺ, sur lequel les nouveaux membres Michele Cusato (guitare), Giulio Dagnino (basse) et Martino Malacrida (batterie) font leur entrée. Cet album confirme tout le bien qu’il faut penser de Lionville, qui s’affirme comme un solide fabriquant de rock AOR pas forcément original, mais plaisant.

La série continue avec ce nouveau ʺMagic is aliveʺ, un quatrième album qui maintient Lionville dans le statut de petit sorcier du hard rock FM mélodique, pas trop méchant mais d’une magnifique fraîcheur. Les buveurs de lait, les joggers californiens, les végétariens, les porteurs de chemises à fleurs et de jeans troués, les maîtres-nageurs et les loueurs de planches de surf vont pouvoir s’éclater sur les riffs mordorés, les refrains enthousiastes, les chœurs angéliques et les nappes vaporeuses de synthétiseurs. Tous pourront afficher fièrement des sourires imbéciles en remuant leurs chevelures peroxydées à l’écoute de petites perles d’innocence romantique, telles que ʺNothing without youʺ, ʺYou’re not aloneʺ, ʺFinally you’re with meʺ, ʺEvery little thing (Leads back to you)ʺ, ʺIf you don’t know meʺ, etc. Oui, toutes ces chansons ont ʺyouʺ dans leur titre. Cet album s’adresse à vous, mesdemoiselles. Ecoutez donc ces éphèbes chevelus aux chemises largement entrouvertes laissant deviner un poitrail velu. Ils viennent vous chanter l’amour, la gloire et la beauté sous le chaud soleil de l’Italie.

Bon, on plaisante un peu mais en fait, Lionville est un groupe très sympathique qui recycle avec savoir toutes les vieilles ficelles du rock FM et AOR en y ajoutant sa patte fine et énergique. Les amateurs de Toto, Richard Marx, Giant, Bad English, Survivor ou Boulevard pourront mettre la main les yeux fermés sur cette charmante galette.

Le groupe :

Stefano Lionetti (guitar, chant, claviers)
Lars Säfsund (chant)
Michele Cusato (guitare)
Fabrizio Caria (piano et claviers)
Giulio Dagnino (basse)
Martino Malacrida (batterie)

L’album :

ʺNothing Without Youʺ
ʺYou’re Not Aloneʺ
ʺRunawayʺ
ʺFinally You’re With Me
ʺEvery Little Thing (Leads Back To You)ʺ
ʺIf You Don’t Know Meʺ
ʺLiving With The Truthʺ
ʺReaching For the Skyʺ
ʺI’ll Never Give My Heart Awayʺ
ʺInto The Nightʺ
ʺMagic Is Aliveʺ

https://www.facebook.com/LIONVILLEofficial/

Pays: IT
Frontiers Music
Sortie: 2020/08/07

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!