LIVE BURIAL – Unending futility

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Plantez en terre les crucifix tête en bas, convoquez les cultistes fous pour porter votre belle-mère sur le bûcher consacré à Astaroth, voici venu le temps des horreurs diaboliques drainées par Live Burial, nouveau venu sur la scène death metal anglaise et qui va faire très mal. Faites des réserves d’eau bénite pour supporter le choc, car vous allez en avoir besoin. Le sol fraîchement remué d’un cimetière de Newcastle-upon-Tyne semble indiquer que les goules maudites composant ce groupe ont encore foutu le camp dans la nature et qu’il va être très dur pour les ligues de vertu et les associations de bigots adventistes de remettre la main dessus pour les boucler définitivement dans les cavernes de l’enfer.

Live Burial commet en effet depuis 2012 ses méfaits sonores dans la bonne ville de Newcastle, dont les membres sont issus de quelques groupes locaux occupant le terrain dans la région. Le bassiste Lee Anderson, le batteur Matt Henderson et le premier guitariste Jake Bielby font partie de Plague Rider, un groupe de death technique qui a également eu dans ses rangs par le passé le chanteur Jamie Brown, membre de Live Burial mais aussi de Rat Faced Bastard, auquel appartiennent également le précité Matt Henderson ainsi que Rob Hindmarsh, remplaçant de Jake Bielby en 2013. Ajoutons également que Lee Anderson, Matt Henderson et Rob Hindmarsh assistent sur scène le Rodney Shades Band, un combo de heavy metal écossais qui se résume au seul Rodney Shades. Ceux qui n’ont pas tout suivi peuvent écrire à Music In Belgium, on leur enverra un dessin avec des flèches et des légendes. Pour être tout à fait complet sur le line-up de Live Burial, signalons qu’un deuxième guitariste du nom de Richard Codling a été engagé en 2013 avec Rob Hindmarsh pour remplacer Jake Bielby.

Nous avons donc notre équipe au complet dès 2013 et toutes les conditions sont réunies pour lâcher sur le monde chrétien une série d’albums dévastateurs cultivant un goût prononcé pour un mélange entre death metal traditionnel, thrash metal et une petite pointe de grindcore sur les rythmiques. Les choses commencent par une démo en 2013, suivie d’un EP ʺLive Burialʺ sorti fin 2014 à compte d’auteur. Puis le groupe trouve refuge chez le label allemand Dunkelheit Produktionen pour la sortie de son premier album long format ʺForced back to lifeʺ en 2016. Les choses évoluent bien et ce sont finalement les traqueurs de Transcending Obscurity qui repèrent ces charcutiers épileptiques dans leur télescope.

Il en ressort ce deuxième album ʺUnending futilityʺ qui réunit sept morceaux du meilleur cru death, plus mûr que ce qu’avait pu donner le premier album. Ici, pas de sommations, on écrase tout sous des piles de décibels massifs, servant de tremplin à un chant de troll s’étant coincé les parties génitales dans un étau clouté. Les titres parlent d’eux-mêmes : ʺSeeping into the earthʺ, ʺCondemned to the boatsʺ, ʺThe crypt of slumbering madnessʺ, ʺRotting on the ropeʺ, ʺCemetery fogʺ. On n’est jamais en dessous de cinq minutes et on frôle la dizaine de minutes pour le titre le plus long, ce qui est toujours la garantie d’avoir une succession d’atmosphères changeantes et de progressions vers des apogées morbides et malsaines. On reste avant tout dans une vision classique d’un death metal joué façon old school et les amateurs de groupes comme Death, Gruesome, Bolt Thrower, Skeletal Remains ou Benediction y trouveront leur bonheur. Ce qui ajoute une petite plus-value à Live Burial, c’est cette attaque particulièrement brutale sur les rythmiques et le chant poussé jusqu’au maximum, aussi bien dans les aigus que dans les graves. Encore une fois, Transcending Obscurity a mis la main sur un groupe prometteur.

Le groupe :

Jamie Brown (chant)
Rob Hindmarsh (guitare)
Richard Codling (guitare)
Lee Anderson (basse)
Matthew Henderson (batterie)

L’album :

ʺSeeping into the Earthʺ (05:34)
ʺCondemned to the Boatsʺ (05:40)
ʺSwing of the Pendulumʺ (05:12)
ʺThe Crypt of Slumbering Madnessʺ (06:22)
ʺRotting on the Ropeʺ (07:20)
ʺWinds of Solaceʺ (01:33)
ʺCemetery Fogʺ (09:42)

https://liveburialdeath.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/LiveBurial

Pays: GB
Transcending Obscurity
Sortie: 2020/04/03

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!