MOONLIGHT HAZE – De Rerum Natura

26 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Après son départ de Temperance dans des circonstances un peu floues, la vocaliste italienne Chiara Tricario n’est pas restée inactive pour autant. On la retrouve d’abord sur l’album «Secret Castle of Love» du groupe Ancient Knights (où elle interprète le rôle de Lady Igraine), puis au sein de Soundstorm et maintenant comme vocaliste de Moonlight Haze dont le premier album «De Rerum Natura» sortira incessamment. Si vous avez fait vos latines, ce titre doit certainement vous évoquer des souvenirs. Pour tous les autres, un rapide coup d’oeil sur Wikipedia nous apprend qu’il s’agit du titre d’un long poème du poète philosophe latin Lucrèce (Ier siècle avant notre ère), traduisant la doctrine d’Épicure…

La formation italienne s’est donc mis en tête de transposer cette oeuvre en musique. Autant vous dire que je préfère nettement cette version – fût-elle imparfaite – aux cauchemars provoqués par l’hexamètre dactylique chez l’élève boutonneux que je fus… Musicalement, la belle et ses acolytes ont opté pour le power métal symphonique à l’italienne, sur des rythmes véloces, avec toujours une forte composante mélodique.

Grâce à un contrat avec le label Scarlet Records, le groupe bénéficie d’une certaine visibilité sur la toile, avec déjà deux clips mis en ligne à ce jour:

«The Butterfly Effect»

et «Ad Astra»

 

L’artwork vraiment superbe est signé Beatrice Demori à qui l’on doit aussi l’artwork du clip «The Butterfly Effect». Notons aussi que certaines bonnes fées du métal se sont penchées sur le berceau de ce premier album «De Rerum Natura»: Simone Mularoni (DGM) qui s’est chargé du mixage et mastering, Mark Jansen (Epica) et Laura Macrì (Mayan) au chant, Fabio Lethien Polo (Elvenking) au violon et Fang Yu au guzheng (instrument traditionnel chinois).

L’univers musical de Moonlight Haze étonne aussi par des accents inattendus (comme un passage très jazzy) ou des sonorités asiatiques. Comme souvent dans l’école italienne, l’attention portée à la mélodie est telle que l’on ne peut que se laisser entraîner. Néanmoins, force est de constater que les morceaux au tempo plus élevé ont tendance à paraître plus uniformes, ce qui crée à la longue un soupçon de monotonie.

Mention spéciale au très long «Dark Corners Of Myself» et au très apaisant «A Shelter From The Storm».

En conclusion, il s’agit d’un très bon premier album qui marque sans doute les fondements du style que Moonlight Haze continuera vraisemblablement de faire évoluer à l’avenir. Bien que l’ensemble reste d’un très bon niveau, certains passages manquent quelque peu d’originalité. Mais cela ne gâche en rien notre plaisir à retrouver la charmante et talentueuse Chiara Tricario dans le genre qu’elle affectionne tout particulièrement. En espérant que la formation transalpine nous gratifiera d’un passage sur une scène belge dans un avenir pas trop éloigné.

Le groupe :

  • Chiara Tricarico (chant)
  • Marco Falanga (guitares)
  • Alberto Melinato (guitares)
  • Alessandro Jacobi (basse)
  • Giulio Capone (batterie)

Liste des morceaux :

  1. To The Moon And Back
  2. Ad Astra
  3. Odi Et Amo
  4. The Butterfly Effect
  5. Time (feat Mark Jansen and Laura Macrì)
  6. Dark Corners Of Myself
  7. A Restless Mind
  8. Deceiver
  9. A Shelter From The Storm
  10. Goddess

La page Facebook officielle de Moonlight Haze

Pays: IT
Scarlet Records
Sortie: 2019/06/21

 

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!