MOONSTRUCK – Web Of Deception

24 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Formation hollandaise formée courant 2015 et qui avait sorti un mini-album 4 titres en 2016, Moonstruck nous revient aujourd’hui avec son premier vrai album comportant 9 titres axés sur une musique dite progressive mais qui a manifestement gardé les archétypes des grands classiques du hard-rock et/ou du hevy-métal. Deux guitares, une basse, une batterie et du chant voilà donc l’essentiel nécessaire pour effectivement produire un rock composé par des riffs tranchants et un chant assuré, qui fait corps avec les lignes classiques du bon vieux heavy des débuts. Tout en étant pêchu le rock proposé par nos amis hollandais reste à caque instant accessible et mélodique. Rappelant Iron Maiden, parfois Scorpions ou encore un Rush, cela reste fluide avec même, de nombreux passages plus posés nous rapprochant de la ballade rock.

De beaux riffs de guitare et une batterie franche portent un chant qui transpire une forte personnalité de la part du chanteur, dont le timbre part quelques fois vers l’aigu tout en gardant une ligne vocale mélodique. ”Metamorphoses” une composition plus longue démarre sur un tempo posé approchant comme je l’ai dit l’esprit de la ballade et quelque part, l’univers du groupe allemand cité plus haut ou encore les débuts de la Vierge de fer. Un morceau plus complexe et donc plus progressif, montrant plusieurs facettes des capacités du groupe, qui montre malgré la conservation d’un esprit classique tout le potentiel technique. Sinon pour le reste on garde toujours en ligne de mire, le respect des règles établies par le heavy-métal classique avec même à certains moments, des passages qui nous rappelleront aussi un certain Queensrÿche aussi bien au niveau du chant que de la musique jouée. Si Moonstruck ne révolutionne point le style déjà bien écumé, en tout cas ses musiciens respectent les règles en vigueur établies à la création de ce courant musical finalement intemporel puisque, des formations continuent à utiliser le filon. Au final la formation hollandaise propose ici un travail honorable, qui plaira aux amateurs du genre.

Pays: NL
Autoproduction/Eigen Beheer
Sortie: 2019/01/26

Laisser un commentaire

Music In Belgium