ONE DESIRE – Midnight empire

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Après avoir forcé l’admiration générale après un premier album ʺOne Desireʺ fort suivi en 2017, le groupe du même nom revient en force avec un petit frère tout aussi costaud et vivifiant que son aîné. C’est toujours Jimmy Westerlund (guitare), André Linman (chant), Ossi Sivula (batterie) et Jonas Kuhlberg (basse) qui sont aux commandes de One Desire, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont tenu les promesses esquissées par leur excellent premier album. Pour rappel, le single ʺHurtʺ avait enregistré un score de deux millions de vues sur YouTube et trois millions de streams sur Spotify, du bel ouvrage.

Nous sommes dans un registre hard FM et AOR trépidant qui ne manquera pas de séduire les fans du genre. Ces derniers attendaient un deuxième album comme le méchant loup attend le petit chaperon rouge au détour d’un bosquet, et ils vont pouvoir faire bombance avec la juteuse dizaine de nouveaux morceaux qui composent ce ʺMidnight empireʺ. Intensité et compositions léchées sont au rendez-vous de cette galette animée d’un hard rock mélodique véritablement personnalisé par ce combo doué. Dans le hard FM, le grand danger est la répétition à l’infini des mêmes choses, ce qui peut rendre le genre très prévisible et, le temps passant, assez kitsch. Mais ici, Jimmy Westerlund et ses hommes impriment à leurs chansons un style qui leur est propre, avec de superbes passages de guitares et des claviers ambitieux. On est dans le grandiose mais pas dans le pompeux, ce qui un équilibre toujours délicat à obtenir avec ce genre de musique.

Avec ces données en tête, on est mûrs pour se laisser séduire par de belles pièces comme le puissant démarreur ʺShadowmanʺ, le dansant ʺAfter you’re goneʺ, un ʺGodsent ecstasyʺ à douze cylindres, un ʺThrough the fireʺ lourdement chargé en émotion, le cavalier ʺHeroesʺ, un ʺBattlefield of loveʺ magnifiquement enlevé ou un ʺKiller queenʺ qui pourrait être un morpion de radios. One Desire montre ici un goût pour le classicisme hard FM qu’il sait mâtiner de quelques aspects plus aventureux, alliant compositions altières et passages d’un romantisme plus touchant.

Voilà, nous n’épiloguerons pas sans fin sur cet album qui a déjà sa place réservée sur les étagères de toute bonne discothèque consacrée au rock mélodique. Les amateurs du genre savent ce qu’il leur reste à faire.

Le groupe :

Jimmy Westerlund (guitare)
André Linman (chant)
Ossi Sivula (batterie)
Jonas Kuhlberg (basse)

L’album :

ʺShadowmanʺ
ʺAfter You’ve Gone (Separate Ways)ʺ
ʺDown And Dirtyʺ
ʺGodsent Extasyʺ
ʺThrough The Fireʺ
ʺHeroesʺ
ʺRioʺ
ʺKiller Queenʺ
ʺBattlefield Of Loveʺ
ʺOnly when I breatheʺ

https://www.facebook.com/OneDesireBand/

Pays: FI
Frontiers Music
Sortie: 2020/05/22

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!