RED DEAD ROADKILL – Sweet Songs Of Anguish

35 Participations

Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Le label Fastball Music nous propose deux sorties discographiques avec d’une part l’album du groupe allemand Red Dead Roadkill pratiquant un mix de hard-rock et de rock-alternatif saupoudré d’éléments “métalliques” dont je vais vous parler maintenant et d’autre part, le second album du groupe Mirroplain dont je vous parlerai plus tard. Sur ce venons-en donc à ce groupe qui est en fait au départ un duo Radd/Bob Lee, qui se transforme en groupe complet pour l’élaboration de cet album et pour bien sûr les prestations scéniques. On le verra d’ailleurs sur les extraits proposés comme pour cette première vidéo de ”Unleash The Beast” qui nous propose la première composition de l’opus, ce qui nous donne le ton d’un rock-alternatif pointu et pêchu, qui ne manque point de punch tout en étant accessible avec un refrain plutôt mélodique. Attention les riffs de guitare sont bel et bien tranchants apportant une coloration métal, alternant avec un refrain plus rock et plus rond :

Notons d’ailleurs un beau travail à la guitare et une batterie frappant efficacement la mesure ainsi qu’un chant masculin qui sait se faire rageur, temporisé par un chant féminin plus dans le mélodieux. Le jeu de l’alternance du tempo et des voix semble ici faire partie de la marque de fabrique du groupe, qui sait aussi pousser vers un rock’n’roll gras lui-aussi efficace et lourd quand il le faut avec encore pour ce second morceau, le jeu entre chant féminin et masculin. Taper du pied et dandiner du chef me semble une bonne option face à un tel rock qui, sait également verser vers un heavy-métal mélodique bousculé par la suite par une batterie tonitruante et rapide, ce qui offre encore un fois un morceau construit sur deux tempos distincts où, la basse sort également son épingle du jeu lors des moments moins soufrés !

En fait on est souvent plongé dans un heavy-rock pêchu et tranchant qui, joue au jeu du chat et de la souris avec un rock-alternatif présentant une facette plus temporisée du rock tonique de nos amis allemands, le tout offrant une musique qui plaira à plusieurs types de clientèles passionnés par le rock, le métal ou l’underground. Et n’oublions pas le très beau travail vocal de Mademoiselle Radd comme celui technique à la guitare de Bob Lee et toujours cette cadence bien frappée via une batterie tranchante, qui donne le ton et surtout le tempo sur chaque composition. En tout cas c’est attrayant et entraînant depuis le début car l’alchimie de Red Dead Roadkill, consiste à proposer un savant mélange de heavy-rock additionné de refrains plus rock voir plus pop et donc, donnant à la musique du groupe un côté accessible.

Bien sûr en milieu d’album survient une belle ballade ”Somewhere Mr. Fate”, que je vous propose d’écouter car elle en vaut la peine, ballade acoustique qui met en valeur toujours la voix de la belle Radd mais aussi une belle orchestration :

La suite reprend la cadence du début avec encore une fois cette batterie frappée avec énergie et ces riffs tranchants de guitare, qui font mal où il faut au sein d’un nouveau heavy-rock mélodique et accessible :

Un peu comme la devise ”une main de fer dans un gant de velours”, le rock à la fois pêchu et direct de la formation allemande devrait plaire à pas mal de monde et donc, le label Fastball Music a bien eu raison de nous le faire connaître. C’est donc à votre tour de découvrir ce groupe offrant un rock à la fois percutant et rafraîchissant…mais surtout rock !

Line-up :
Radd (chant)
Bob Lee (guitares, basse, claviers et chant)
+ les invités

L’album :
”Unleash The Beast”
”Lines Of Fire”
”Hall To The King”
”Cold”
”Headlights”
”Good Night”
”Somewhere Mr. Fate”
”Pretty In Silence”
”Thorns Below”
”Dying Day” (feat Roland Graspow)
”Songs Of Anguish”
”Under Water”

Pays: DE
Fastball Music/Soulfood FB19C2536
Sortie: 2019/06/21

https://www.facebook.com/reddeadroadkill/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!