CD/DVDChroniques

HALF ASLEEP – Subtitles for the Silent Versions

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Half Asleep, c’est le projet de la musicienne belge Valérie Leclercq. Avant de partir terminer ses études d’Histoire outre-Atlantique, Valérie nous a concocté un album aux tons acoustiques et intimistes. Les choeurs ont aussi une part prépondérante dans cet ensemble.

Valérie Leclercq n’a pas son pareil pour nous plonger dans un monde imaginaire. On la compare parfois à Agnes Obel, mais elle navigue bien plus haut que la Danoise qui, il faut bien l’avouer, a bien du mal à nous convaincre malgré le tapage fait autour de sa musique. Half Asleep, c’est un monde où la voix se fait douce, mélancolique et intrigante. C’est un monde où la guitare acoustique et le piano sont rois. C’est un monde qui nous berce avec ses jeux de voix intenses.

On peut déjà déguster les illustrations et le livret qui valent le détour. Un grand soin les entoure et c’est à relever dans un monde où ce point est de plus en plus négligé. Mais si le plumage vaut déjà le détour, que dire du ramage ? On aime le côté intrigant et mélancolique de “How Quiet!”, le chant lancinant de “The Bell”, l’intensité de “The Fifth Stage of Sleep” où la belle se transforme en multi-instrumentiste pour une 5e étape nocturne. “For God’s Sake, Let Them Go” passe d’une période méditative à un côté rebelle. La viole de Gambie est une sorte de violon qui sonne comme un violoncelle. C’est dire s’il pèse de tout son poids sur le sombre “De deux choses l’une”.

Il y a aussi des titres axés sur les voix. C’est le cas de “Mars (Your Nails And Teeth)” dont la finale instrumentale est menée par un piano répétitif. C’est aussi le cas de “Personnalité H” où l’ensemble “chorale” donne un effet mystique.

“The Grass Divides As With A Comb” voit Julian Angel assurer les voix masculines aux côtés de Valérie Leclercq, laquelle ensuite prend des tons sombres pour mieux nous cueillir et nous porter aux nues. Elle plane sur les toits nous décrivant ses visions pour “Sea of Roofs”. Pour “Tout est toujours plus triste quand il fait noir”, un titre français pour un chant en anglais (tous les textes sont d’ailleurs en anglais), une trompette et un e-bow se glissent autour de la guitare acoustique. Le chant intrigue. On se laisse guider.

Valérie a mis en musique un extrait d’un poème de E. Dickinson, un auteur du 19e siècle. La 1re moitié se déroule en toute légèreté alors que l’intensité grandit sur le final transcendant. Enfin, “(Une histoire d’) Astronautes-marins-pêcheurs” est un duo avec sa soeur Oriane qui termine l’opus sur des tons mélancoliques.

Half Asleep tisse une trame musicale envoûtante qui nous captive d’un bout à l’autre. Valérie Leclercq nous emmène dans un monde parallèle intrigant. Prenez le temps de vous y laisser conduire, vous ne le regretterez pas !

Pays: BE
Humpty Dumpty Records HMPTY015
Sortie: 2011/05/30

Laisser un commentaire

Music In Belgium