TANK – War nation

0 Participations

Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Quand ses membres ont joué avec Rainbow, Malmsteen, Michael Schenker, Axis, White Spirit, Bruce Dickinson, Killers, Battlezone, etc., on se dit que le groupe concerné est bien nanti et comporte en son sein les qualités et compétences requises pour produire un album éminemment substantiel. D’autant que 7 albums précèdent la réalisation de « War nation », 8e album de Tank. Lequel Tank a en effet vu le jour en 1980, livrant 5 albums durant les eighties, s’éclipsant durant les nineties, réapparaissant en 2002 pour retourner au silence jusqu’en 2010.

Doogie White officiait sur le dernier Rainbow « Strangers in us all » et Tank peut bien évidemment s’enorgueillir de posséder un excellent chanteur, dont le timbre rappelle ici parfois celui de Dio. Le heavy rock de Tank aligne donc une série de morceaux hard rock tous coulés dans le moule heavy rock classique, sans originalité aucune mais parfaitement exécutés et cet album aurait pu être publié 3 décades plus tôt. La production est adéquate, à l’exception de la batterie qui sonne sec et parfois trop eighties, mais ce n’est pas gênant au final. De bons riffs bien calibrés tels que ceux du titre phare « War nation », de « Don’t Dream In The Dark » ou encore du très bon « Wings of heaven » remplissent leur fonction avec succès et démontrent le savoir-faire indéniable du groupe dans le genre concerné.

Les paroles vont avec et enfoncent des portes ouvertes (« Justice for all », « Grace of God », « Wings of heaven »), utilisant un vocabulaire abusivement rencontré dans le genre. L’obligatoire ballade « Dreamer », pourtant si prévisible, est réussie, très bien chantée, avec un solo de guitare bien enlevé. Un très bon instrumental « Hard road » clôt l’album officiel, avant les bonus tracks, qui remplissent leur rôle d’intérêt documentaire, sauf pour « War machine », qui pourrait être un excellent morceau au-delà de son statut de démo ici présent.

Tank a réalisé un bon album de heavy metal avec « War Nation », mais n’évite pas les poncifs et clichés du genre. Agréable à l’écoute, une fois cette dernière terminée, il ne reste rien de transcendant et subsiste l’impression que l’on a déjà entendu cet album des dizaines de fois ailleurs et depuis longtemps. Tant qu’à faire, préférez l’album « Voices » de J.R. Blackmore (le fils de la légende), plus personnel, plus riche et plus actuel dans le ton.

Musiciens :

  • Mick Tucker – guitare
  • Doogie White – chant
  • Cliff Evans – guitare
  • Chris Dale – basse
  • Steve Hopgood – batterie

Liste des morceaux :

  1. War Nation 6:09
  2. Song Of The Dead 5:06
  3. Hammer And Nails 4:54
  4. Don’t Dream In The Dark 4:52
  5. Grace Of God 4:51
  6. Dreamer 5:25
  7. Justice For All 4:16
  8. Wings Of Heaven 5:32
  9. State Of The Union 3:58
  10. Hard Road (instrumental) 3:49
  11. War Machine (Demo bonus track) 6:07
  12. Feast of the devil (Live bonus track) 5:31
  13. Wasting my life away (Acoustic bonus track) 4:05

Pays: GB
Metal Mind productions MASS CD 1462 DG
Sortie: 2012/06/04

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!