GENS DE LA LUNE – Alors joue !

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

La voilà la première occasion de vous parler du groupe de Francis Décamps, et ce, après les nombreuses chroniques parues sur le site concernant l’autre fer-de-lance du rock progressif français, le groupe Ange, le bébé de Christian Décamps, l’autre frère ! Eh oui, car c’est bien au départ les deux frères Décamps qui démarrent en 1970 le projet Ange. Par la suite, Francis quitte le navire en 1995 pour une période de réflexion, mais aussi de composition qui l’amène plus tard à former son propre projet Gens de La Lune. Au final, les deux frères marquent les esprits depuis plus de quarante ans dans le petit monde du rock progressif de l’Hexagone. D’ailleurs, les nombreux passages des deux icônes du rock français au Spirit de Verviers font toujours recette parmi nos compatriotes.

C’est donc avec un plaisir non dissimulé que je m’apprête à chroniquer cet album sorti en 2011, d’autant plus que suit de près l’opus en solo du maître des lieux Francis Décamps. Mais revenons donc à cet album de Gens de La lune où la musique est, dès le départ, d’une belle facture quant aux paroles, celles-ci sont issues d’une grande recherche. À la fois astrologiques et astronomiques, les textes sont énergiques et inspirés. Pour ce qui est des notes de musique, elles nous bercent dans un rock progressif pêchu qui n’a rien à envier au pendant anglo-saxon. Pour ce qui est de l’équipe en place, c’est bien le charismatique frontman Francis qui mène la danse en maîtrisant outre le chant, les claviers, la guitare acoustique et l’accordéon. Pour notre maître de maison, le travail vocal s’il est démonstratif, ne manque pas d’émotion. Le Fish français peut-être ? Ami de longue date, Jean-Philippe Suzan s’occupe des percussions et épaule Francis au chant. Farid Boubrit s’occupe de la basse. Quant à Damien Chopard, il tient la guitare électrique. Il nous reste à citer Cédric Mells qui frappe sur les fûts. Ajoutons encore que le digipack et le livret qui accompagnent l’opus sont des plus réussis. Enfin, et pour être complet, Francis et Jean-Philippe dirigent la manoeuvre pour les pistes de son, la direction artistique et l’enregistrement. Le travail en famille quoi !

Ce qui fait la force de cet album et de ce groupe, c’est le tout bon niveau de la musique et des textes faisant de Gens de La Lune une pierre angulaire du rock progressif français. Pour ce qui est des similitudes, on pense bien sûr à Ange ou à Hubert Félix Thiéfaine. Le travail des instruments nous rappelle pêle-mêle Genesis ou Pendragon, mais la liste est bien trop longue. Du rock français de haut vol qu’il serait dommage de laisser passer sans réagir. Alors écoute !

Pays: FR
Autoproduction AAA015
Sortie: 2011

Laisser un commentaire

Music In Belgium