PAGAN ALTAR – Lords Of Hypocrisy

0 Participations

Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Pagan Altar fut injustement condamné à l’oubli, au milieu des eighties, par un music business trop obtus pour comprendre qu’il avait affaire à un phénomène d’exception. Depuis l’année dernière Cruz Del Sur Music se fait l’avocat du diable en lançant une procédure réhabilitation des perles discographiques de cette formation mésestimée.

Petit rappel des faits : en 1978, Terry Jones embarque son fils Alan et quelques musiciens patibulaires de la banlieue sud de Londres dans la création d’une entité musicale alliant le heavy classique et le doom métal à d’obscurs textes païens. Le groupe publie quelques démos et met en boîte les titres d’un premier album. Vautrée dans l’euphorie N.W.O.B.H.M., l’industrie musicale n’est pas intéressée par une telle aberration et étouffe rapidement l’affaire. Désabusé, Pagan Altar splitte sans être parvenu à faire presser son opus. Cependant, le culte de l’’Autel Païen’ survit au travers de quelques fans inconditionnels qui, en se transmettant d’horribles bootlegs, perpétuent l’héritage de la famille Jones. En 1996, Terry et Alan, lassés de voir circuler des enregistrements de qualité douteuse, publient, à leurs frais, l’album mis en boîte en 1982 en l’intitulant tout simplement “Volume 1”. En 2004, encouragés par un nombre croissant d’aficionados, les Jones, père et fils reforment Pagan Altar et entreprennent d’étoffer leur discographie.

Nous avons déjà débattu en long et en large sur les problèmes d’addiction auxquels nous avons été confrontés suite aux l’écoute répétée des versions remastérisées de l’EP The Time Lord (NDR : une plaque constituée de titres issus des démos enregistrées entre 1978 et 1979) et de l’album Judgement Of The Dead (NDR : une version reliftée du “Volume 1” de 1996) éditées en 2012 par Cruz Del Sur. En ce début 2013, le label italien récidive en publiant le fantastique “Lords Of Hypocrisy”.

Il avait été prévu que “Lords Of Hypocrisy” soit le second opus de Pagan Altar. Ses titres sont d’ailleurs mis en boîte entre 1982 et 1984 mais, pour les mêmes raisons que “Volume 1”, l’album n’est jamais pressé sur vinyle. Lors de la reformation de 2004, Pagan Altar constate avec effroi que les bandes sont abîmées et irrécupérables. Le groupe prend la décision de réenregistrer tous les titres, à l’identique, sans tenter d’adapter sa musique aux standards sonores du second millénaire. Et c’est probablement ce qui donne tout son charme à la plaque. “Lords Of Hypocrisy” sort sur le label ‘Oracle Records’ en octobre 2004.

Au niveau des textes, Terry Jones renoue avec ses thèmes de prédilection (NDR : le satanisme, l’hypocrisie religieuse, la sorcellerie, l’apocalypse et la mort). Sa voix singulière, fluette et nasillarde à la fois, contribue à renforcer les ambiances étranges et morbides générées par la musique. Si les riffs doom pachydermiques, omniprésents sur l’opus précédent, cèdent un peu de terrain à un heavy rock plus classique, l’utilisation de claviers atmosphériques et de voix féminines désincarnées et d’instruments acoustiques permet de tisser un voile sombre sur les compositions d’Alan Jones. Ce dernier transcende la plaque en posant une multitude de soli inspirés et envoûtants.

Bien qu’incontestablement traditionnel, le heavy de Pagan Altar ne ressemble à rien de ce qui se faisait dans les eighties. Cette particularité, qui a jadis causé sa perte, lui donne aujourd’hui un second souffle et “Lords Of Hypocrisy”, qui ne fut longtemps qu’un enfant mort-né, accède aujourd’hui au statut de chef d’œuvre intemporel inscrit au patrimoine métallique de l’humanité !

L’album (50’35) :

  1. The Lords Of Hypocrisy (5’38)
  2. Satan’s Henchmen (3’11)
  3. Sentinels Of Hate (7’14)
  4. Armageddon (10’42)
  5. The Interlude (4’14)
  6. The Aftermath (5’56)
  7. The Masquerade (6’54)
  8. The Devil Came Down To Brockley (1’12)
  9. March Of The Dead (5’29)

Le groupe :

  • Terry Jones : Chant
  • Alan Jones : Guitare et Banjo
  • Trevor Portch : Basse
  • Mark Elliot : Batterie

Les invités :

  • Val : Chant additionnel et Chœurs
  • Dean Alexander : Claviers
  • Louise Walker : Claviers
  • Jack (Jazzy) Carter : Orgue d’église

Pays: GB
Cruz Del Sur Music – Cruz 57
Sortie: 2013/01 (réédition, original 2004)

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!