NASTY – Shokka

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Les maniaques hardcore de Nasty avaient déjà semé la pagaille sonore avec leur dernier album Love datant de 2013. Ceux qui n’ont pas pu s’en remettre vont être contents puisque le groupe belge germanophone revient pour la deuxième couche avec ce “Shokka”, toujours aussi brutal. Comme pour le précédent, c’est le label allemand BDHW qui distribue la came, un produit à base de plutonium et d’acide nitrique qui devrait faire de bons trous dans le cervelet et les tympans.

La philosophie de base de “Shokka” tient en quelques mots : puissance maximale, violence outrée et rage inextinguible. Nasty a eu le temps et l’opportunité d’entretenir sa colère durant les deux ans qui ont séparé “Love” de “Shokka” et le résultat figurant sur ce dernier album dénote aussi une certaine intensité. Avec quinze titres balancés en 26 minutes, on est plus proche de la cadence d’un canon antichar que de la barcarole à l’attention des gentes dames vénitiennes. Sur ces quinze morceaux, quelques-uns sont des montages sonores ou des dialogues servant de transition entre les morceaux.

Mais dans l’ensemble, ces chansons ultra-puissantes s’enchaînent au petit trot, délivrant des riffs massifs et un chant de troll saoulé à l’hydromel. Nasty a recours à ses fameux beatdowns, ralentissements soudains des rythmes effrénés, où les guitares lâchent des masses sonores d’une épaisseur abyssale. Le massacre démarre sur les chapeaux de roue avec “Shokka” pour se terminer dans une ambiance relativement mélodique avec les guitares épiques de “Outro”. Entre les deux, une horde compacte de morceaux brutaux et saignants sont passés retirer la tuyauterie cervicale à coups de masse. On se délectera particulièrement du colossal “Phoenix”, de l’impitoyable “Lying when they love us”, du brûlant “The heat” ou du carnassier “Rebel with a cause”. Mais ce ne sont que quelques exemples car la totalité de l’œuvre est une authentique tuerie.

Nasty jouera en tête d’affiche du Taste Of Anarchy Tour 2015 (avec entre autres Lionheart, Cruel Hand, Desolated ou Coldburn), qui passera ravager le Trix d’Anvers le 27 mars prochain. Les candidats au broyage savent ce qui leur reste à faire…

Pays: BE
Beatdown Hardwear Records
Sortie: 2015/02/27

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!