POREE, Yann (Lindatar) – L’ultime attente

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

C’est le quatrième album pour ce pianiste cherbourgeois, qui nous propose ici un concept-album entre lyrisme, musique classique et la ferveur de l’hymne à la vie du groupe Ange. Pianiste-claviériste issu du cabaret et du piano bar, Yann Porée est un musicien branché progressif, qui s’inspire aussi bien de l’électro que des références des années 70 à nos jours. Véritable touche à tout, il coordonne à lui tout seul l’ensemble de la musique qu’il compose !

Chant d’ouverture d’Ingrid Rabet, puis le lyrisme démarre avec ce beau piano qui conduit une narration philosophique que l’auditeur aura facile de suivre. Les violons accompagnent ici le piano au sein de cette attente où, les amoureux de la langue de Molière vont se régaler. Le chant revient alors poursuivi par les claviers, dans une ambiance plutôt atmosphérique, qui nous envoute. Musique narrative qui oscille entre pop-rock et musique de film, cette dernière se complémente au fur et à mesure que les instruments apparaissent.

On garde le cap du classique et des musiques de film (médiévaux), pour continuer au sein d’une inspiration où, le piano reste l’élément majeur et certainement l’instrument de prédilection de l’artiste. Les violons l’accompagnent toujours dans des développés nous rappelant un certain Rick Wakeman. On constate d’ailleurs une grande maitrise de l’instrument à clavier, qui ouvre finalement pour les synthés et donc, pour une musique plus contemporaine. Proche du travail des frères Décamps (Francis et Christian), la musique lyrique et inspirée de Yann s’approche bien sûr de celle des groupes comme Ange ou Gens de la lune.

Car ce côté classique est bien évidemment mis en avant dans ces longs développés instrumentaux où, piano et claviers nous bercent dans une sorte de plénitude. Quand l’ambiance s’accélère et nous apporte des percussions, on semble plus près du monde du jazz-rock et d’un certain Joe Jackson. Pour ce qui est des trames de synthés, elles sont là pour nous renvoyer vers ces fameux seventies et tous ces groupes légendaires comme Genesis. A la fois tournée vers le passé et malgré tout moderne, la musique du compositeur enchante l’auditeur par son talent et sa capacité d’écriture.

Des passages atmosphériques complètent le tableau déjà bien complexe et riche, pour un concept-album qui se construit tout du long d’un travail peaufiné et parfaitement posé ! Notons encore des connections avec des célèbres musiques de film qui sont ici aussi présentes, et ce, grâce à ces fabuleux moments au piano où l’artiste montre tout son savoir-faire. Même le rock celtique et médiéval fait de brèves apparitions avec l’introduction de la flûte.

Voilà un album qui sort de l’ordinaire et qui plaira aussi bien aux amateurs de classique, aux suiveurs des groupes progressifs français comme aux connaisseurs des seventies. Cet album regorge de passages hautement inspirés et il serait dommage de ne pas écouter et apprécier ce tout beau travail de composition. Bravo l’artiste et chapeau !

Pays: FR
Vocation Records/Musea 043022-04
Sortie: 2015/04/28

Laisser un commentaire

Music In Belgium