VANISH – The Insanity Abstract

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Formation allemande pratiquant un métal-progressif ou selon la vision des choses un power-métal, Vanish vient ici nous chatouiller les oreilles avec un opus ne manquant point d’énergie et de puissance. Si le démarrage est plutôt posé avec un côté progressif (piano, voix radiophoniques…), la suite des évènements déboule rapidement vers un métal-progressif qui nous ramène aux bases de l’école teutonne. Une voix agressive et haut-perchée fait corps avec des guitares heavy et une section rythmique tonitruante qui bastonne à corps et âme. Si en fond sonore des lignes de claviers essayent de temporiser le contenu sonore, ce dernier reste malgré tout poussif et nous rappelle des formations comme Superior, sachez que le groupe a été le support de formations importantes comme Quensryche, Battle Beast, Freedom Call ou Bonfire !

Voilà une info qui ne laissera personne indifférent je pense, d’autant plus que les compositions s’enchainent tout en conservant ce côté heavy et power-métal poussifs et cassants, les guitares s’en donnant à cœur-joie, et ce, à coups de riffs tranchants ! N’oublions point le chant puissant et les coups de buttoir de la batterie qui imposent un heavy-métal efficace comme à la belle époque. Seuls les claviers apportent quelques bouffées d’oxygène progressive, à travers ce dédale métallique qui temporise quelque peu sur “Make Beleive”, une composition plus progressive qui introduit un moment d’apaisement où le chant se fait plus symphonique.

Rassurons les progressistes, les incursions de claviers ou de piano distillent ça et là des passages plus mélodiques, au sein d’une musique qui devient souvent atmosphérique voir symphonique envahissant tout l’espace sonore. En fait au départ d’un power-métal pur et dur, Vanish construit morceau après morceau son vrai univers fait de métal-progressif et de heavy-métal haut en couleurs ! Très bien mixé cet album fait honneur à la scène du métal-progressif, offrant un rendu-sonore pointu et précis où chaque intervention est parfaitement ressentie. Voilà un opus qui ravira à la fois les métalleux et les progressistes les plus durs, une belle réussite pour moi…mais ça n’engage que votre serviteur. Malgré-tout poussez le bout de vos oreilles sur cette puissance maitrisée !

Line-up :

Bastian Rose (chant et claviers)
Tommy Rösch (guitare)
Philipp Schönle (guitare)
Daniele Dei Guidici (basse)
Ralf Nopper (batterie)

Vanish Le Facebook

Vanish “Preview Player”

Vanish “The Pale King”

Pays: DE
Fastball Music/Soulfood FB17C2234
Sortie: 2017/09/29

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!