CHALICE – Ashes Of Hope

0 Participations

Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Death Melodique, Death Old School, Thrash, Black, Groove, etc. peu importe le style du flacon pourvu que l’ivresse soit métallique ! Telle pourrait être la devise de Chalice, fournisseur belge de Metal extrême à géométrie variable depuis 1998. Nous n’allons pas vous assommer à nouveau avec la biographie du sombre quintette de Waregem. Chris Lagrange, le bassiste/fondateur du groupe, nous l’avait détaillée en long et en large dans l’interview qu’il nous avait accordée en mars 2016.

1998-2018 : le calcul est simple. Chalice vient de souffler ses vingt premières bougies et pour fêter dignement l’événement, il nous propose d’écouter son tout nouvel opus intitulé “Ashes O Hope”.

En 2018, Chalice reste fidèle à sa ligne de conduite : jouer du Metal Extrême, sans se fixer de limites de style. Ainsi passe-t-il sans sourciller d’un Melodeath à la suédoise (proche des premiers efforts d’In Flames ou Dark Tranquility) sur la plage d’ouverture (“Amongst The Damned”) à un ‘Metal de la Mort de la Vieille École’ jouissif sur le titre suivant (“The Age Of Fear”), pour enchainer avec un amalgame de Thrash/Death et de Metal mélodique ‘maidenien’ sur “Eternal Sleep” et de Black Metal sur “Musing On The Bank”. Ceci, bien sûr n’est qu’un résumé simplifié de la situation, puisque tous ces styles s’imbriquent à l’intérieur même des morceaux et ce, sur toute la durée de l’album, afin de rendre quasi-impossible la tâche du chroniqueur lambda.

Pour atteindre ses objectifs de diversité métallique, Chalice possède un atout de choix en la personne de Pieter Dewulf, qui rugit aussi bien qu’il hurle et qui semble capable de décliner à lui tout seul toute la palette des vocalises extrêmes ; du ‘growl’ au ‘grunt’ en passant par le ‘scream’ et le chant clair mélancolique. Les musiciens, eux aussi, sont très à l’aise dans tous les styles qu’ils abordent et si leurs compositions portent les marques évidentes des nombreuses influences qui ont marqué le groupe depuis sa création, elles possèdent toutes un petit quelque chose qui font de Chalice une entité unique et digne d’intérêt. Si, à titre personnel, nous avons une petite préférence pour le côté ‘Old School’ d’un titre tel que “The Age Of Fear”, nous admettons ne plus pouvoir nous passer d’écouter le très surprenant “A Death Without Warning” final qui, par ses nombreuses variations de tempo et d’ambiances et ses sonorités semi-acoustiques, explore des voies que nous pourrions presque qualifier de … progressives. Avec “Ashes O Hope”, Chalice nous offre son album le plus captivant à ce jour. Laissez-vous tenter par son côté obscur !

L’album (43’05) :

  1. Amongst The Damned (6’08)
  2. The Age Of Fear (4’38)
  3. Eternal Sleep (5’07)
  4. Musings On The Bank (5’42)
  5. My Daily Odium (4’46)
  6. Cult Of Serpents (5’56)
  7. For You (4’38)
  8. A Death Without Warning (6’07)

Le groupe :

  • Pieter Dewulf : Chant
  • Tim de Smedt : Guitares
  • Nicolas Bruggeman : Guitares
  • Chris Lagrange : Basse
  • Niels Verbeke : Batterie

Pays: BE
Autoproduction
Sortie: 2018/04/21

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!