THOR – Christmas in Valhalla

0 Participations

Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

C’est vrai. Nous n’avons pas vraiment apprécié le massacre systématique de classiques de Noël perpétré par William Shatner en compagnie de quelques célèbres mercenaires du Rock (Iggy Pop, Billy Gibbons, Henry Rollins, Ian Anderson, etc.) sur l’album mollasson “Shatner Claus – The Christmas Album” paru il y a quelques semaines chez Cleopatra Records. Le label californien, qui n’a pas renoncé à nous mettre dans l’ambiance des fêtes de fin d’année, tente de rattraper le coup en nous envoyant passer Noël au Valhalla en compagnie tout-puissant Thor !

“Christmas In Valhalla” ! Tel est le titre de la nouvelle plaque du légendaire Jon Mikl Thor. Contrairement à l’album de celui qui fut, jadis, le Capitaine Kirk de la série Star Trek, la plaque du musculeux Heavy Rocker asgardo-canadien n’est pas constituée d’une collection de bluettes populaires réarrangées, mais bien de neuf titres originaux, écrits spécialement pour l’occasion.

Les hostilités hivernales débutent dans la bonne humeur avec “Donner And Blitzen”, un titre entrainant sur lequel le héros nordique renoue avec son passé Glam Rock. Le titre n’aurait sans doute pas fait tache sur l’album Electric Eyes de 1979 (NDR : réédité par Cleopatra au début de l’année). ‘Donner’ et ‘Blitzen’, comme chacun le sait, sont deux des dix rennes du Père Noël et comme leurs noms signifient ‘tonnerre’ et ‘éclair’ en langue germanique, il n’est pas vraiment étonnant que Thor, le dieu du tonnerre de la mythologie nordique, leur ait consacré une chanson. Si, avec son petit côté rock’n’roll sixties, “Gonna Have A Rockin Christmas” fait perdurer le côté festif de l’album, “It’s Christmas Time Again” casse carrément l’ambiance. Sombre et mélancolique, la chanson aurait probablement été plus à sa place sur la bande son d’une veillée mortuaire orchestrée par Nick Cave que la playlist festive du banquet hivernal d’Odin. Consacrée au Père Noël, “Slay Rider” est la chanson la plus Heavy Metal de l’album. Thor y renoue avec le style qui a fait son succès au début des eighties, sur des albums tels qu’“Only The Strong” ou “Unchained”. Au joli “Our Last Christmas” (une ballade romantique à écouter en amoureux sous le sapin) succède le lourdingue “Lend Me Your Ears”, longuet et pas franchement réussi ; sans doute le titre le plus faible de l’album. “Not So Little Drummer Boy” est la seule mélodie de l’album empruntée au répertoire populaire. Thor modifie cependant les paroles en y ajoutant un amusant petit côté horrifique. “If Tomorrow Never Comes” est un titre intéressant, qui allie des lignes de guitare mélodiques à un chant sombre (presque gothique). L’album se termine sur “Cold Saint Nick”, un titre ambiant sur lequel Thor déclame un conte de Noël horrifique dans lequel Saint Nick côtoie fantômes et démons amateurs de cervelle fraiche.

“Christmas In Valhalla” est le genre d’album que les fans de Thor et les habitués au second degré du personnage (NDR : deux clubs très privés dont nous nous targuerons de faire partie) trouveront sympathique et divertissant. Il y a quand même fort à parier que le reste du monde y soit aussi insensible qu’à la plupart des pépites oubliées de la discographie de l’imposant canadien. Il n’y a pas de miracle… même à Noël.

L’album (31’48) :

  1. Donner And Blitzen (2’41)
  2. Gonna Have A Rockin Christmas (3’19)
  3. It’s Christmas Time Again (4’19)
  4. Slay Rider (2’58)
  5. Our Last Christmas (3’59)
  6. Lend Me Your Ears (7’19)
  7. Not So Little Drummer Boy (1’08)
  8. If Tomorrow Never Comes (4’04)
  9. Cold St. Nick (1’59)

Le groupe :

  • Jon Mikl Thor : Chant

Pays: CA
Deadline Music (Cleopatra Records) CLO1014
Sortie: 2018/10/26

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!