VANDENBERG – 2020

25 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Même si l’année 2020 est pourrie à maints égards, elle nous apporte aussi quelques pépites musicales. Parmi celles-ci, le grand retour du légendaire groupe Vandenberg, avec un nouveau line-up et un nouvel album intitulé sobrement «2020». Un retour inattendu quand on sait que l’album précédent («Alibi») remonte à 1985! Dès la première écoute de cette délicieuse galette, on se dit que c’est comme si le groupe n’avait jamais arrêté de jouer. En tout cas, il n’a rien perdu de son talent et le label Mascot Records (qui fait partie du Mascot Label Group) a été bien inspiré de sortir ce petit bijou de hard rock à l’ancienne.

Vandenberg est un nom ô combien célèbre chez tous les fans de hard rock des années ’80. Le groupe néerlandais emmené par le guitariste virtuose Adrian Vandenberg a en effet sorti trois albums gigantesque dans cette période musicale bénie: il y a d’abord eu le premier album sans titre, sorti en 1982 avec le tube «Burning Heart», suivi de «Heading For A Storm» (1983) et son hit «Different Worlds» et enfin «Alibi» (1985). Trois albums qui furent de véritables succès sur le plan tant artistique que commercial. Le groupe se produisait à l’époque un peu partout dans le monde avec des grands noms comme Ozzy Osbourne, KISS, Rush, Scorpions ou encore Michael Schenker.

Une partie de ce succès est sans doute lié à la carrière impressionnante de Vandenberg qui officia pendant 13 ans au sein de Whitesnake à l’apogée de la carrière du groupe. C’est lui qui fait le solo mondialement connu sur «Here I Go Again» qui fut numéro 1 aux States. On se souviendra aussi de ses duels guitaristiques avec un certain Steve Vai. Par la suite, il fit partie du supergroupe Manic Eden et on a pu le voir plus récemment avec Vandenberg’s Moonkings.

Pour ce retour gagnant, Vandenberg a aussi l’excellente idée de s’adjoindre les services d’un des meilleurs chanteurs du moment, je veux parler de Ronnie Romero qui s’est bâti une solide réputation au sein de Ritchie Blackmore’s Rainbow et de divers autres projets dont CoreLeoni (qui a fait une boulette énorme en laissant partir celui qui a su si bien incarner le répertoire gotthardien des débuts, mais c’est une autre histoire). Ronnie était la personne idéale pour prêter sa voix à un répertoire riche en allusions au passé sans tomber dans une nostalgie passéiste stérile.

Pour preuve, quelques titres mis en ligne en guise de teaser de l’album «2020».

Le groupe a commencé par poster la version 2020 de la tubesque power ballad «Burning Heart»:

Pour suivre, un morceau bien rythmé avec «Shadows Of The Night»:

Et un autre morceau bien heavy avec «Freight Train»:

Et le petit dernier, un de mes préférés, «Skyfall» :

Dès qu’Adrian Vandenberg a su que Ronnie Romero serait de la partie, il a commencé à écrire des titres à la hauteur des capacités vocales exceptionnelles du chanteur. Ce dernier n’était que trop heureux de pouvoir collaborer avec une de ses idoles de jeunesse : l’album live acoustique «Starkers In Tokyo» avec David Coverdale et Adrian Vandenberg fait partie des influences musicales qui  l’ont décidé à devenir chanteur. Ces deux-là étaient donc faits pour s’entendre.

En ce qui concerne la section rythmique du nouveau line-up, elle se compose du bassiste Randy van der Elsen (du groupe Tank) et du batteur Koen Herfst qui est un des meilleurs batteurs néerlandais et qui a accompagné notamment Bobby Kimball (Toto), Epica et Doro. Parmi les musiciens invités sur l’album figurent le bassiste Rudy Sarzo (Whitesnake, Ozzy Osbourne, Quiet Riot, Dio, Queensryche) et le batteur Brian Tichy (Whitesnake, Ozzy Osbourne, Foreigner, Billy Idol). Que du beau monde donc !

Ajoutons que l’album a été produit par Bob Marlette (Black Sabbath, Alice Cooper, Marilyn Manson, Rob Zombie). Vandenberg s’est rendu à Los Angeles pour y rencontrer plusieurs producteurs potentiels. Bob Marlette avait ce style hard rock à tendance mélodique et le courant est tout de suite passé.

Des parties de guitare de rêve, une section rythmique grand luxe et un chanteur à la voix d’or. Toutes les étoiles étaient alignées pour faire de «2020» un album est passionnant à écouter. Il est globalement influencé par la carrière de sa tête pensante et réussit à nous faire revivre la flamme de la musique des eighties avec un son malgré tout plus moderne et la voix exceptionnelle d’un des plus grands chanteurs du moment. Une alliance du feu de Dieu qui va faire frémir de plaisir bien des métalleux qui aiment le hard rock à l’ancienne ou, en tout cas, l’esprit de ces répertoires vers lesquels nous sommes nombreux à nous tourner régulièrement avec nostalgie. Pourtant, Vandenberg a réussi le pari d’écrire des compositions qui n’ont rien d’une autoparodie et qui peuvent tenir la dragée haute à bien des groupes de hard rock mélodique actuels. Chapeau l’artiste !

Il ne nous reste plus qu’à espérer que la pandémie se dissipera au plus vite pour que nous ayons l’occasion de retrouver cette équipe de choc sur scène dans ses oeuvres.

Le groupe :

  • Adrian Vandenberg (guitare)
  • Ronnie Romero (chant)
  • Randy van der Elsen (basse)
  • Koen Herfst (batterie)

Les titres de l’album :

  1. Shadows of the Night
  2. Freight Train
  3. Hell and High Water
  4. Let It Rain
  5. Ride Like The Wind
  6. Shout
  7. Shitstorm
  8. Light Up The Sky
  9. Burning Heart – 2020
  10. Skyfall

Site internet: http://vandenbergband.com/
Facebook: https://www.facebook.com/vandenbergband/
Instagram: https://www.instagram.com/vandenbergband/
Twitter: https://twitter.com/vandenbergband/
YouTube: https://www.youtube.com/channel/UC6z8_TsDIk6UUniI9kmzViA

Pays: NL
Label: Mascot Records
Sortie: 2020/05/29

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!