WARKINGS – Revenge

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Fin octobre 2018, les amateurs de métal guerrier avaient eu le bonheur de voir débouler l’album “Reborn” du groupe Warkings (voir notre chronique). Malgré le mystère entourant l’identité des membres de la formation, ce nouveau-venu dans l’écurie du label Napalm Records a réussi le pari de séduire un public nombreux, affolant les compteurs sur Spotify (plus de 160000 streamings par mois) et sur YouTube où deux extraits du premier album ont allègrement franchi le cap du million de vues.

Les fils d’Odin seront de retour cette année, avec un album intitulé “Revenge” qui viendra arbitrer les mouvements de troupes des juilletistes et des aoûtiens avec une sortie planifiée le 31 juillet.

Warriors“, premier extrait annonciateur de l’album, ne laisse planer aucun doute: les Warkings restent dans leur rhétorique guerrière et leurs rythmes martiaux, carrés et entraînants, arrondis quelque peu par la voix mélodieuse du Tribun (qui n’est pas sans rappeler celle d’un autre célèbre groupe de power metal mélodique autrichien).

Le pitch pourrait se résumer comme suit : «Il était une fois quatre rois anciens qui se réunissaient dans les salles dorées du Valhalla : un tribun romain, un Viking sauvage, un noble croisé et un spartiate martial. Ils ont été renvoyés chez les vivants par le Roi des Dieux lui-même pour conter aux humains que nous sommes les récits des batailles épiques qu’ils ont livrées.

Ce fut un grand moment de gloire pour les WARKINGS, qui impressionnèrent le monde entier avec leurs hymnes guerriers. En quête de nouvelles aventures, ils se sont frayé un chemin à travers la terre des vivants. Mais alors que la renommée des quatre rois augmentait, attisant la jalousie et la haine des créatures des Enfers.

En s’échappant du royaume des ténèbres, les quatre rois volèrent leurs âmes aux seigneurs du Monde des Morts. Dans leur rage, des démons sanguinaires et des guerriers ont afflué pour récupérer ce qui leur appartenait, cherchant à se venger de ceux qui les avaient trahis.

Mais les rois ripostent. À la tête de la légion sans cesse croissante de leurs guerriers WARKINGS, ils vont entrer dans l’éternel combat contre les ténèbres. Armés de nouveaux hymnes et d’un puissant cri de guerre, ils s’opposeront aux forces du monde souterrain

L’enfer veut se venger… et les WARKINGS sont prêts à se battre.”

Les rythmes sont soutenus à rapides, les riffs de guitare sont incisifs comme la lame d’un glaive affûté par Héphaïstos lui-même. Les textes parlent d’exploits de guerre, de héros morts au combats, de Dieux qui n’hésitent pas à se jeter dans la bagarre. La voix claire est tempérée sur plusieurs morceaux par les effets de voix extrême de Mélissa Bonny qui interprète le personnage de la Reine des Damnés et que l’on avait déjà pu voir dans la vidéo de l’excellent “Sparta” sur le premier album.

Ce second album se compose de onze morceaux de (heavy/)power metal vigoureux, construits sur des rythmes moyens à rapides (avec quelques riffs qui tendent vers le speed). La voix et les chœurs renforcent le côté « hymne métallique », les compositions sont parfaitement servies par une guitare aux riffs accrocheurs et soutenues par une section rythmique (basse- batterie) toujours très à la hauteur. Notons aussi une nouvelle version de “Sparta” avec Mélissa qui remplace avantageusement Mr. Debauchery que l’on pouvait entendre sur le premier album.

La structure de certains titres peut surprendre, comme celle du titre “Warking“, mais l’album affiche globalement une belle cohésion. Cet album s’écoute avec délectation. Il me procure la même sensation plaisante que quand je regarde un bon film de guerre ou une reconstitution historique des grandes batailles de l’Histoire, le son metal en plus! Alors bien sûr, le groupe ne cherche pas à révolutionner le genre (même si l’on peut distinguer ici et là quelques timides tentatives), mais il faut bien reconnaître que ça le fait et ça le fait même grave. Les Warkings ont réussi leur album de la confirmation qui devrait séduire celles et ceux qui ont aimé son prédécesseur.

Un album idéal à écouter sur la route des vacances ou sur le bord d’une piscine en rêvant à la reprise des concerts une fois que l’épisode Covid-19 ne sera plus qu’un lointain souvenir…

Le groupe:

  • The Tribune – Voix
  • The Crusader – Guitares
  • The Spartan – Batterie
  • The Viking – Basse

Liste des morceaux:

  1. Freedom
  2. Maximus
  3. Warriors
  4. Fight in the Shade
  5. Odin’s Sons (featuring The Queen of the Damned)
  6. Banners High
  7. Mirror, Mirror
  8. Azrael
  9. Battle of Marathon
  10. Warking
  11. Sparta (Bonus Track featuring The Queen of the Damned)

Site officiel du groupe: https://www.warkings.rocks/
Page FaceBook: https://www.facebook.com/warkingsmetal/
Instagram: https://www.instagram.com/warkings_metal/
Warkings sur Napalm Records: https://label.napalmrecords.com/war-kings

Pays: AT
Napalm Records
Sortie: 2020/07/31

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!