BAEST – Venenum

1 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Après avoir fait sauter les portes de l’enfer à coups de bottes cloutées pour venir danser à l’air libre sous l’œil épouvanté des ligues de vertu, les Danois maudits de Baest viennent cracher leur venin sur un deuxième album digne de son prédécesseur. Bref, après la ʺDanse macabreʺ vient le temps de ʺVenenumʺ et, pour reprendre la formule de notre ami Michel Serry sur sa chronique de ʺDanse macabreʺ, la petite bête continue de monter.

Et elle a pris des vitamines et des protéines, la bébête. Simon Olsen (chant), Svend Karlsson (guitare), Lasse Revbech (guitare), Mattias ʺMuddiʺ Melchiorsen (basse) et Sebstian Abildsten (batterie) se sont goinfrés de viande de troll, ont fondu des calices pour en faire des haches, ont concassé du bénitier à mains nues afin de revenir encore plus costauds et plus menaçants sur ce deuxième disque qui maintient le cap en matière d’hommage rendu aux vieux maîtres du death metal scandinave et américain des Nineties.

Sur ʺVenenumʺ, on remonte sur le dos des dragons de l’enfer et on se lance dans une impitoyable chevauchée mettant en branle du décibel luciférien. Le chant de bouc possédé de Simon Olsen fait vibrer tout le quartier tandis que les guitares égrènent tour à tour des notes morbides ou des riffs envoyés avec la force d’une bombe à neutrons.

Dix titres nouveaux viennent semer la terreur sur les tympans, avec des textes qui en disent long sur les obsessions démoniaques des lascars de Baest : ʺVitriol lamentʺ, ʺVenenumʺ, ʺNihilʺ, ʺStyxʺ, ʺHeresyʺ, ʺSodomizeʺ, ʺEmpty throneʺ et même une reprise du mythique groupe anglais Bolt Thrower (ʺNo guts, no gloryʺ) en guise de final. A chaque instant, ce sont des assauts brutaux fissurant la croûte terrestre qui s’effondrent sur nos tympans meurtris. Certes, après cette razzia sonore, nous n’avons plus d’oreilles mais nous possédons une intacte envie d’envahir la Basse-Saxe pour y faire du jardinage à coups de hache.

Baest viendra répandre l’horreur en soutien d’Aborted et Entombed A.D. au Zappa d’Anvers le 14 novembre prochain. Demandez une permission de sortie à la mère supérieure de votre couvent, ça pourrait valoir le coup.

Le groupe :

Simon Olsen (chant)
Svend Karlsson (guitare)
Lasse Revbech (guitare)
Mattias ‘Muddi’ Melchiorsen (basse)
Sebstian Abildsten (batterie)

L’album :

“Vitriol Lament” (04:27)
“Gula” (04:26)
“Nihil” (06:28)
“Venenum” (03:51)
“Styx” (01:14)
“Heresy” (06:03)
“As Above So Below” (04:56)
“Sodomize” (03:55)
“Empty Throne” (05:30)
“No Guts, No Glory” (03:51)

https://www.facebook.com/baestband/

Pays: DA
Century Media
Sortie: 2019/09/13

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!