ROBLEDO – Wanted man

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Le label Frontiers Music a à nouveau mis la main sur un prometteur chanteur, James Robledo. Ce garçon n’était pas inconnu du label puisqu’il fait aussi partie de Sinner’s Blood, un groupe dont le premier album ʺThe mirror starʺ est sorti précisément chez Frontiers à la fin de l’année dernière. Mais le patron de Frontiers s’est dit que James Robledo méritait une exposition renforcée en ayant la possibilité de commettre un album solo qui mettrait en relief ses exceptionnelles capacités vocales.

C’est chose faite avec ʺWanted manʺ, enfanté avec l’aide de piliers du label Frontiers, dont bien sûr le tentaculaire Alessandro Del Vecchio, qui a écrit et produit les chansons, tout en tenant la basse et les claviers. Voici donc l’occasion de faire plus ample connaissance avec James Robledo, un chanteur dont l’enfance baignait déjà dans la musique. Sa famille est effectivement du métier et occupe une place importante dans l’histoire musicale du Chili, avec des succès locaux mais également à l’international. On le découvre en 2004 dans le groupe Alternancia qui remporte en 2008 la première place du Talento Crudo Festival, organisé par la télévision nationale chilienne. Puis James Robledo transite par les rangs du groupe argentin Thabu, avec qui il réalise deux albums. En 2016, Robledo quitte ce groupe pour tenter sa chance au concours de la version chilienne de The Voice, où il fait grande impression. En 2017, James Robledo tient le micro chez Renegade, dont l’album contient un duo avec l’autre grand chanteur chilien du moment, Ronnie Romero (Lords Of Black, Sunstorm, Rainbow). Puis vient Sinner’s Blood avec une signature chez Frontiers, prélude à ce premier album solo ʺWanted manʺ.

Cet album est une fabrication maison, avec la place importante tenue par Alessandro Del Vecchio, qui a confectionné ici un disque de hard rock classique, mélodique et puissant, dans la logique de combos légendaires des années 80 comme Rainbow, Dokken, Cinderella ou Dio. Les autres participants à cet album ont également un petit casier, avec André Hilgers (Rage, Silent Force, Bonfire) à la batterie et Francesco Marras (Tygers Of Pan Tang) à la guitare. Nous n’avons ici d’oreilles que pour James Robledo, qui est effectivement un grand vocaliste escaladant les octaves avec aisance. Comme Alessandro Del Vecchio a l’habitude de composer des morceaux pour une tripotée de groupes différents, il agit ici par réflexe en couchant sur la partition tous les grands schémas prédécoupés du heavy metal des années 80. Il n’y a donc aucune surprise pour ce qui est de la construction des morceaux mais on remarque quand même la très bonne tenue et la force de frappe de certains titres, comme ʺQuicksandʺ, ʺDreams deceiveʺ, ʺHate like youʺ, ʺHigher scopeʺ, ʺThe good will riseʺ ou le final ʺWhere eagles dare to flyʺ. Il faut reconnaître que l’intensité de ces morceaux doit beaucoup à l’excellent travail du guitariste Francesco Marras, qui commet de petites merveilles sur le manche.

Le groupe :

James Robledo (chant)
Alessandro Del Vecchio (basse et claviers)
André Hilgers (batterie)
Francesco Marras (guitare)

L’album :

ʺHeart’s the Only Enemyʺ
ʺWanted Manʺ
ʺQuicksandʺ
ʺDreams Deceiveʺ
ʺHate like Youʺ
ʺShelter from Painʺ
ʺAlone Againʺ
ʺHigher Scopeʺ
ʺThe Good Will Riseʺ
ʺThe Holy Bookʺ
ʺWhere Eagles Dare To Flyʺ

https://www.facebook.com/JamesRobledoT

Pays: CL
Frontiers Music
Sortie: 2021/09/17

Laisser un commentaire

Music In Belgium